Cancer: Résultats positifs pour l'Afinitor de Novartis

Industrie pharmaceutique Une étude menée auprès de 302 patients a démontré l'efficacité du médicament Afinitor. Il est destiné aux patients atteints d'une forme rare de cancer gastro-intestinal ou pulmonaire.

Le siège de Novartis à Bâle.

Le siège de Novartis à Bâle. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le géant pharmaceutique suisse Novartis a annoncé jeudi que son médicament Afinitor a obtenu des résultats positifs lors d'essais cliniques dans le traitement des tumeurs neuroendocrines non-fonctionnelles d'origine gastro-intestinale ou pulmonaire, une forme rare de cancer.

Ce médicament, également appelé everolimus, a atteint son objectif concernant la survie des patients sans progression de la maladie lors d'une étude de phase III intitulée Radiant-4, a indiqué le groupe bâlois dans un communiqué.

Cette étude, menée auprès de 302 patients, visait à examiner l'efficacité et la sureté de ce médicament, administré en doses de 10mg par jour, pour les patients atteints de tumeurs neuroendocrines non-fonctionnelles d'origine gastro-intestinale ou pulmonaire à un stade avancé.

Cancer difficile à détecter

«Les options de traitement sont actuellement limitées pour cette forme rare de cancer difficile à détecter», a précisé Novartis.

Au moment du diagnostic, la maladie se trouve à un stade avancée chez 44% des patients touchés par ce cancer sous sa forme gastro-intestinale et 28% sous sa forme pulmonaire, ce qui signifie que la maladie a pu se propager à d'autres parties du corps et est plus difficile à traiter.

Les détails de cette étude seront présentés lors d'un congrès médical, a précisé Novartis, qui entend déposer les demandes d'autorisations réglementaires dans le courant de l'année.

Le «blockbusters» des médicaments

L'Afinitor fait partie des «blockbusters», les médicaments qui génèrent un chiffre d'affaires de plus d'un milliard de dollars par an, au sein du portefeuille oncologique de Novartis.

Approuvé dans plus 95 pays, il est utilisé pour traiter des tumeurs d'origine pancréatique, une forme avancée de cancer du sein et ainsi qu'une forme de cancer du rein.

L'an passé, ses ventes s'étaient montées à 1,5 milliard de francs suisses.

(afp/nxp)

Créé: 21.05.2015, 11h46

Articles en relation

Novartis obtient le feu vert de l'UE pour l'Afinitor

Cancer du sein La pharma bâloise a reçu l'autorisation pour la commercialisation du médicament Afinitor contre le cancer du sein. Plus...

Connaître les effets du sport pendant une chimiothérapie

Etude lancée Le Groupe suisse de recherche clinique sur le cancer (SAKK), qui fête ses 50 ans, lance une étude sur les effets du sport pendant la chimiothérapie. Plus...

Vers un médicament contre le cancer de la moelle osseuse?

Novartis L'Autorité américaine du médicament (FDA) va approuver le Farydak, un médicament capable selon Novartis d'inhiber la progression du myélome multiple. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 12 décembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...