Les contraceptifs ont tué à cinq reprises depuis 2009

SantéLa prise des pilules contraceptives n'est pas sans risques sur la santé. On l'a vu avec le cas de Céline, aujourd'hui handicapée. Les nouveaux traitements hormonaux suscitent des interrogations parmi les professionnels de la santé.

Gare aux risques: les traitements contraceptifs hormonaux ne sont pas exempts d'effets secondaires dévastateurs.

Gare aux risques: les traitements contraceptifs hormonaux ne sont pas exempts d'effets secondaires dévastateurs. Image: Gaëtan Bally

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Suisse s'est émue du cas de Céline, cette jeune femme de 22 ans restée lourdement handicapée suite à une embolie pulmonaire, après avoir suivi un traitement contraceptif. Sa famille a été déboutée par le Tribunal de district de Zurich qui l'a condamnée à payer les frais de justice.

Le cas de Céline n'est pas isolé, comme le montre le Tages Anzeiger. Deux patientes sont décédées cette année et trois autres en 2009. Depuis 1991, le nombre total de victimes s'élève à 14, âgées entre 17 et 49 ans, toutes d'embolie pulmonaire, et sept d'entre-elles avaient moins de 30 ans, selon Swissmedic.

Des effets secondaires «clairement indiqués»

Cinq femmes ont succombé après l'absorption de contraceptifs contenant l'hormone Drospirénone. Les plus connus sont fabriqués par le groupe allemand Bayer : Yasmin, Yasminelle et YAZ, commercialisés depuis 2002. Ces produits occupent les places 2, 3 et 10 dans le classement des meilleures ventes de produit de cette catégorie.

Bayer n'a pas voulu commenter, renvoyant à Swissmedic. Les contraceptifs comme Yasmin font toutefois partie des méthodes les plus fiables et les plus facilement utilisées. Quant aux possibles effets secondaires, ils sont «clairement indiqués» sur la notice.

Comme le montrent des études, les produits contenant du Drospirénone présentent deux fois plus de risques de thrombose que les pilules de deuxième génération. Et les risques sont équivalents aux contraceptifs de troisième génération comprenant du Gestagène, Désogestrel ou du Gestodène. Toutes les études n'ont pas pu confirmer l'accroissement du risque, se défend Bayer.

Meilleur devoir d'annonce

Swissmedic ajoute que de nombreuses pilules de nouvelle génération comportent un risque accru de thrombose. Entre juin 2009 et juin 2013, plus de 200 annonces évoquant l'embolie pulmonaire comme effet secondaire de traitement contraceptifs hormonaux ont vu le jour. Non que les médicaments soient devenus plus dangereux, mais le devoir d'annonce s'est amélioré ces dernières années, explique Lukas Jaggi, porte-parole de Swissmedic.

L'association suit les dossiers de près et n'hésite pas à en informer ses membres. En août 2013, la Société Suisse de Gynécologie et d'Obstétrique (SGGG) a publié des feuillets d'information à destination des patients et des praticiens, exigeant une table ronde sur les avantages et les risques des traitements hormonaux.

Créé: 11.11.2013, 11h58

Articles en relation

Victime d'un contraceptif: la justice donne raison à Bayer

Zurich La jeune femme de 22 ans, victime il y a cinq ans d'une embolie pulmonaire après avoir pris la pilule Yasmin, n'obtiendra pas de dommages et intérêts de la part du groupe pharma Bayer. Plus...

La pilule Diane 35 ne sera plus vendue

France L'Agence du médicament a annoncé la suspension d'ici trois mois de la commercialisation de Diane 35 et ses génériques, un traitement anti-acné largement utilisé comme contraceptif et qui a fait quatre morts en 25 ans. Plus...

Enquête ouverte sur les génériques Teva après un décès

FRANCE Une enquête a été ouverte à Marseille après la mort suspecte samedi soir d'un homme de 92 ans chez lequel les policiers ont retrouvé des boîtes entamées de Furosémide Teva 40mg, un médicament diurétique. Plus...

La justice américaine refuse un brevet à AstraZeneca

Pharma Le groupe pharmaceutique AstraZeneca n'a pas pu valider le brevet du médicament contre l'asthme Pulmicort Respules après avoir attaqué des fabricants de génériques, dont Novartis, via Sandoz. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 16 janvier 2020
(Image: Bénédicte) Plus...