Passer au contenu principal

Un foie qui dysfonctionne peut dérégler le cerveau

Des chercheurs genevois et vaudois ont montré comment des maladies du foie chroniques entraînent des perturbations cérébrales.

Grâce à une étude conduite sur des rats, des chercheurs de l'UNIGE, de l'EPFL, du CHUV et de l'UNIL ont démontré comment des maladies chroniques du foie peuvent provoquer des maladies cérébrales.
Grâce à une étude conduite sur des rats, des chercheurs de l'UNIGE, de l'EPFL, du CHUV et de l'UNIL ont démontré comment des maladies chroniques du foie peuvent provoquer des maladies cérébrales.
GETTY IMAGES

Le foie joue un rôle capital dans l’organisme en faisant office de filtre. En revanche, lorsqu’il dysfonctionne, il peut gripper la machine du corps humain et même devenir très dangereux pour le cerveau. Des chercheurs de l’Université de Genève (UNIGE), des Hôpitaux universitaires de Genève, de l’EPFL, du CHUV et de l’Université de Lausanne ont conduit une étude sur les rats. Ils ont démontré comment des maladies chroniques du foie provoquent des changements moléculaires dans le cerveau et débouchent, dans certains cas, sur une encéphalopathie hépatique. Cette pathologie peut entraîner des atteintes psychologiques, motrices et cognitives, voire un coma.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.