Google ambitionne de prédire les maladies

SantéUne filiale de la société américaine va suivre 10'000 personnes pendant plusieurs années pour tenter de détecter les signes avant-coureurs de maladies.

Image d'illustration

Image d'illustration Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Verily, la filiale spécialisée dans la santé d'Alphabet (Google), ambitionne de détecter les signes avant-coureurs des maladies en suivant environ 10'000 personnes pendant plusieurs années. Le projet, présenté mercredi, sera réalisé en partenariat avec les universités de Duke et Stanford.

L'étude «Project Baseline» dit vouloir réaliser «une carte de la santé humaine» en recensant un large éventail de données médicales, comportementales ou même génétiques sur les participants. Elle va pour cela leur faire porter au quotidien un appareil connecté au poignet ainsi que d'autres capteurs.

Le suivi passera aussi par des visites cliniques régulières ainsi que par des questionnaires et des enquêtes interactifs sur smartphones ou ordinateurs.

Verily précise dans son communiqué qu'elle collectera des échantillons biologiques (sang, salive) et ainsi que des données cliniques, physiques, environnementales, moléculaires et génétiques, des images médicales et des informations fournies par les participants eux-mêmes.

Base de données de référence

La société veut ainsi établir une base de données de référence «qui puisse être utilisée pour mieux comprendre la transition entre la bonne santé et la maladie, et identifier des facteurs de risques additionnels».

Elle entend notamment repérer les marqueurs biologiques avant-coureurs, signalant qu'une maladie cardiovasculaire ou un cancer est en train de se développer. Le recrutement des participants, qui seront suivis pendant au moins quatre ans, va commencer dans les prochains mois.

Les informations collectées seront hébergées dans la plate-forme de stockage de données en ligne («cloud») de Google, et Verily ambitionne à l'avenir de mettre des bases de données anonymes à la disposition de chercheurs.

Grands paris futuristes

Verily (ex-Google Life Science) avait été lancée officiellement comme société indépendante en 2015. Elle fait partie des grands paris futuristes qui ont été séparés du coeur de métier de Google et dépendent désormais directement de la holding du groupe, Alphabet.

Elle travaille notamment sur le diabète avec le groupe pharmaceutique français Sanofi et elle a un autre partenariat dans la bio-électronique avec le britannique GlaxoSmithKline. (ats/nxp)

Créé: 20.04.2017, 02h14

Articles en relation

Google lance un outil pour détecter les fausses infos

Internet Google offre désormais aux utilisateurs de son moteur de recherche de voir, dès l'affichage des résultats d'une recherche, si une information a été vérifiée et son degré de fiabilité. Plus...

Google cherche à mieux placer ses pubs

Médias Le géant californien veut s'assurer que les publicités de ses annonceurs ne soient pas placées près de contenus polémiques. Plus...

Boycott de Google et YouTube relativisé

Publicité Les analystes estiment que le boycott des annonceurs publicitaires sur les géants du Web n'aura pas un impact majeur. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 septembre 2019
(Image: Valott?) Plus...