Passer au contenu principal

La cigarette n'a jamais autant tué qu'aujourd'hui

Toujours plus de gens fument et meurent de la cigarette, selon une étude de l’institut Global Burden of Diseases (GBD), publiée cette semaine dans la revue «The Lancet».

Francesca Palazzi

Les chercheurs ont calculé que la proportion de fumeurs quotidiens a diminué depuis 1990, quand un homme sur trois et une femme sur douze fumaient chaque jour. Dans l’absolu en revanche, le nombre de fumeurs a grimpé de 870 millions en 1990 à 933 millions en 2015. Le nombre de décès dus au tabac – 6,4 millions en 2015 – a crû de 4,7% sur la même période.

Le tabagisme provoque un décès sur dix dans le monde, dont la moitié dans quatre pays (Chine, Inde, Etats-Unis, Russie).

«Le tabagisme reste le deuxième facteur de risque de décès précoce et d’invalidité» après l’hypertension artérielle, selon Emmanuela Gakidou, l’auteure principale de l’étude.

Les pays les plus démunis sont les plus touchés. Le nombre de fumeurs en Afrique subsaharienne augmentera par exemple de moitié d’ici à 2025 par rapport à 2010, selon l’OMS.

En Suisse, selon les sources, entre un quart et un cinquième des gens fument au quotidien. La proportion et le nombre de fumeurs ont baissé au début du millénaire mais, depuis une bonne décennie, les chiffres se sont stabilisés.

Les mesures pour endiguer la consommation de tabac ne suffisent pas, selon l’Association suisse pour la prévention du tabagisme (AT). La Suisse est d’ailleurs tombée au 21e rang (sur 35 pays comparés) du classement européen «Tobacco Control Scale», publié à la fin du mois de mars.

«Une loi forte sur les produits du tabac comportant des mesures efficaces d’interdiction de la publicité pour le tabac est un préalable indispensable pour que la Suisse parvienne à réduire sa consommation de tabac», indique AT dans un billet. Tobacco Control Scale pointe particulièrement les mesures contre la publicité pour le tabac en Suisse, jugées largement insuffisantes.

La Suisse, qui accueille des géants comme Japan Tobacco International et Philip Morris International, est un gros vendeur du secteur. Le pays a exporté en 2016 pour 536 millions de cigares et cigarettes. C’est presque autant que pour les fromages (578 millions).

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.