Passer au contenu principal

Lausanne attend sa maison de naissance

Le CHUV va ouvrir quatre chambres dédiées à l’accouchement au naturel. Un lieu géré par les sages-femmes où, sauf pépin médical, médecins et médicaments ne sont pas les bienvenus.

L’Espace physiologique de naissance de l’Hôpital intercantonal de la Broye est équipé d'un lit matrimonial et d'une baignoire. Il a ouvert en 2013; le CHUV veut faire de même début 2018. Le canton de Vaud compte quatre maisons de naissance. Aucune dans la capitale.
L’Espace physiologique de naissance de l’Hôpital intercantonal de la Broye est équipé d'un lit matrimonial et d'une baignoire. Il a ouvert en 2013; le CHUV veut faire de même début 2018. Le canton de Vaud compte quatre maisons de naissance. Aucune dans la capitale.
PHILIPPE MAEDER

La grossesse n’est pas une maladie, n’a de cesse de répéter la corporation des sages-femmes. La médicalisation de l’accouchement est désormais remise en question par les hôpitaux eux-mêmes. Le CHUV suit le mouvement: la plus grande maternité du canton va ouvrir un espace physiologique début 2018. Pas d’obstétriciens, pas de péridurale ni de césarienne… Ici, la naissance est (ré)envisagée comme un processus naturel dans lequel, sauf complications, la médecine n’a pas à s’immiscer.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.