Manger des hamburgers rend stupide

Junk foodOn savait déjà qu’engouffrer des hamburgers, des frites et autres sodas n’était pas bénéfique pour le tour de taille. Il s’avère désormais que cela a également un impact sur les facultés cognitives, selon une étude.

Exagérer avec le fast food a des impacts sur les facultés cognitives

Exagérer avec le fast food a des impacts sur les facultés cognitives Image: flickr cc

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des chercheurs ont découvert que des jeunes de 17 ans qui avaient eu tendance à exagérer sur le fast food depuis l'âge de 14 ans possédaient des facultés intellectuelles moindres que d’autres adolescents, rapporte le Daily Mail dans son édition du jeudi 25 septembre.

L’association entre les frites, la viande rouge transformée et les sodas affectait leur rapidité de réaction, leur capacité mentale, leur acuité visuelle, leur faculté à apprendre et leur mémoire.

A l’inverse, les performances des participants à l’étude qui avaient consommé plus de fruits et de légumes verts à feuilles étaient meilleures.

Comme le Dr Anett Nyaradi l’a expliqué à Science Network, plusieurs facteurs peuvent expliquer les résultats de cette recherche, notamment le taux de micronutriment dans les légumes verts à feuilles.

Acides gras Oméga-3 et Oméga-6

La présence d’acides gras polyinsaturés Oméga-6 dans les frites et la viande rouge joue aussi un rôle.

Pour que le métabolisme fonctionne au mieux, il est préférable d’adopter une diète avec un ratio équilibré de 1/1 entre les Oméga-3 et les Oméga-6. Or l’alimentation issue des fast food fait pencher la balance jusqu’à ce qu'elle atteigne 1/20, voire 1/25.

Selon le Dr Nyaradi, la consommation élevée de graisses saturées et de glucides simples est liée à une atteinte dans le fonctionnement de l’hippocampe, une structure du cerveau impliquée dans l’apprentissage et la mémoire, et qui augmente de volume à l’adolescence.

«L’adolescence est une période critique pour le développement du cerveau. Il est possible qu’une alimentation de mauvaise qualité représente un facteur de risque… En fait, nos recherches soutiennent cette hypothèse», a-t-elle précisé.

Créé: 25.09.2014, 12h13

Articles en relation

Le fournisseur de viande avariée trichait sur les dates

Chine Shanghai Husi Food, le fournisseur de viande chinois au cœur du scandale alimentaire, falsifiait les dates de péremption de ses produits. Plus...

Yaourts et amandes bons pour lutter contre l'obésité

Santé Des études présentées au Congrès européen sur l'obésité de Sofia, en Bulgarie, montre que consommer des yaourts ou des amandes, le tout sans stress, permettrait d'éviter le surpoids. Plus...

Manger lentement pourrait aider à perdre du poids

Santé Les personnes obèses sont plus vite rassasiées que celles qui ont un poids normal. La vitesse à laquelle ces personnes mangent pourrait donc jouer un rôle dans l'obésité, selon une étude bâloise Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.