Passer au contenu principal

La médecin légiste qui révolutionne l'autopsie

La technique mise au point par la professeure Silke Grabherr, nouvelle directrice du Centre universitaire romand de médecine légale (Lausanne), est demandée dans le monde entier.

Figure mondiale de l’imagerie forensique, Silke Grabherr a inventé une technique d’autopsie virtuelle permettant de visualiser les vaisseaux sanguins des défunts et détecter les lésions.
Figure mondiale de l’imagerie forensique, Silke Grabherr a inventé une technique d’autopsie virtuelle permettant de visualiser les vaisseaux sanguins des défunts et détecter les lésions.
JEAN-PAUL GUINNARD

Elle a été recrutée pour succéder à une star de l’autopsie: Patrice Mangin, chef du prestigieux Centre universitaire romand de médecine légale (CURML). A 36 ans seulement, Silke Grabherr a repris en janvier dernier les rênes de l’institution basée à Lausanne, devenant la plus jeune des professeurs ordinaires des cantons de Vaud et de Genève. La scientifique autrichienne n’a rien d’une bleue. Ses travaux en ont déjà fait une référence mondiale en criminologie.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.