Passer au contenu principal

Une molécule géante pour lutter contre Ebola

Des scientifiques ont synthétisé des mégamolécules qui bloquent l’entrée du virus dans des cellules.

Mégamolécule, comprenant 120 unités de sucre, observées au microscope électronique à transmission.
Mégamolécule, comprenant 120 unités de sucre, observées au microscope électronique à transmission.
Jean-François Nierengarten

«Les virus fonctionnent un peu comme du Velcro, raconte Jean-François Nierengarten, professeur à l’Ecole de Chimie, des Polymères et des Matériaux (ECPM), à Strasbourg. Ils possèdent des crochets, qui sont en réalité des sucres, qui vont leur permettre de s’accrocher à des récepteurs de la surface membranaire. Une fois cette liaison effectuée, ils pénètrent dans la cellule et utilisent la machinerie cellulaire pour se multiplier.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.