L'OFSP se mobilise pour lutter contre les dépendances

SantéL'Office fédéral de la santé publique (OFSP) veut dépasser une politique fragmentée dans le domaine en proposant une nouvelle stratégie nationale, qui intègre toutes les formes de dépendance.

L'OFSP veut combattre toutes les formes d'addictions.

L'OFSP veut combattre toutes les formes d'addictions. Image: DR/Photo d'illustration

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Lutter contre les addictions sous toutes ses formes revient sur le devant de la scène en Suisse.

La stratégie nationale 'Addictions', élaborée par l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) et ses partenaires, est soumise à une procédure d'audition jusqu«au 11 juillet, a indiqué l'office dans un communiqué ce mardi 12 mai. Cette stratégie tient compte de formes de dépendance qui ont augmenté, comme celle aux médicaments, aux jeux d'argent ou à l'utilisation excessive d'Internet.

Meilleure coordination

Il s'agit de fournir à chacun les informations lui permettant de faire ses choix en toute connaissance de cause. Cela concerne par exemple l'accessibilité de l'alcool ou du tabac aux mineurs ou la législation visant à limiter l'exposition à la fumée passive.

Les personnes devenues dépendantes doivent pouvoir recevoir une assistance coordonnée et adaptée à leurs besoins. Cette aide inclut des formes diverses de conseil et de thérapie, ainsi que l'aspect de la réduction des risques.

Cette approche globale permet aussi une meilleure coordination entre tous les acteurs impliqués. Cela va tout à fait dans le sens du modèle qui a fait ses preuves en Suisse des quatre piliers (prévention, thérapie, réduction des risques et réglementation).

Addictions: coûts sociaux importants

Les addictions sont source de beaucoup de souffrance pour les personnes concernées et leur entourage, mais aussi un poids pour la société. Les conséquences, comme le chômage, le recours à l'aide sociale, l'endettement ou des conditions de logement instables, sont importantes.

Les coûts sociaux sont, eux aussi, significatifs. La consommation excessive d'alcool par exemple entraîne chaque année près de 4,2 milliards de francs de coûts à la société.

Avec l'agenda Santé2020, le Conseil fédéral entend renforcer la promotion de la santé et la prévention des maladies. La stratégie 'Addictions' lui sera soumise d'ici l'automne. (ats/nxp)

Créé: 12.05.2015, 14h00

Articles en relation

Fribourg ouvre un nouveau centre pour les addictions

Dépendance Le canton veut développer le travail déjà accompli dans la lutte contre le tabac, l'alcool ou le cannabis. L'Etat compte plus de 13'300 personnes dépendantes. Plus...

Ruth Dreifuss veut dépénaliser la drogue

Santé Il faut dépénaliser tous les stupéfiants, estime l'ancienne conseillère fédérale, récemment nommée présidente de la Commission consultative genevoise en matière d'addictions. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.