Ces patients qui restent conscients durant leur opération

MédecineIl arrive que certains patients soient conscients en pleine opération, et totalement incapables de le faire savoir, révèle une étude britannique.

D'après une étude britannique, certains patients restent conscients durant leur opération

D'après une étude britannique, certains patients restent conscients durant leur opération Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Selon une étude britannique relayée par le Guardian, il arrive que certains patients demeurent conscients durant leur opération chirurgicale. Et comme ils ont reçu des substances qui détendent les muscles, ils se voient dans l’incapacité totale de le faire savoir.

Le Royal College of Anaesthetists et l’Association des anesthésistes de Grande-Bretagne et d’Irlande ont travaillé sur ce sujet durant trois ans avant de rendre publiques leurs conclusions.

D’après celles-ci, la majorité des cas se produisent lors de césariennes ou de chirurgie cardiaque, et ils arrivent en général au début ou à la fin de l’opération.

Dissociation, peur extrême, panique, suffocation

La moitié de ceux qui en ont fait l’expérience ont été sérieusement perturbés, et 41% disent qu’ils ont gardé des séquelles psychologiques à long terme.

Les patients ont rapporté des sensations de dissociation, de peur extrême, de panique et de suffocation. Certains ont craint avoir été enterrés vifs ou être carrément morts.

Toutes les expériences n’ont pas pour autant été traumatisantes, souligne le professeur Jaideep Pandit, anesthésiste au John Radcliffe Hospital d’Oxford. Certains patients ont expliqué se sentir complètement détachés de ce qui se passait, sans que cela soit désagréable.

Chaque personne susceptible d’être opérée doit néanmoins savoir qu’il est possible qu’elle reste consciente, conclut le professeur.

Créé: 12.09.2014, 12h01

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.