Non, vous ne pouvez pas attraper froid. Mais un virus, oui!

SantéLa saison des refroidissements est ouverte. Malheureusement, bonnets, écharpes et chaussettes en laine ne vous protègent pas des virus. Petit aperçu des fausses croyances et des vrais remèdes.

Se promener dehors par temps froid ne nous rend pas malades. Mais se calfeutrer à l’intérieur est le meilleur moyen de se passer les virus.

Se promener dehors par temps froid ne nous rend pas malades. Mais se calfeutrer à l’intérieur est le meilleur moyen de se passer les virus. Image: GETTY

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Atchoum! Mince, j’ai dû attraper froid. L’autre jour, je suis sortie sans veste.» Rassurez-vous, la culpabilité ne vous sera d’aucune utilité pour lutter contre le nez qui coule et la gorge qui gratte. D’autant que, veste ou pas, ce que vous avez attrapé n’est autre qu’un vilain virus. «Il en existe environ deux cents responsables des refroidissements, explique Serge de Vallière, médecin adjoint à la Policlinique médicale universitaire. Ils survivent mieux à des températures basses, c’est pour cela que nous sommes généralement davantage enrhumés pendant la saison d’hiver. Sans oublier que les muqueuses sont fragilisées par l’air qui est plus sec en hiver. Cela les rend plus susceptibles d’être affectées par un virus.»

Y a des virus dans l’air

Bonnet, écharpe, gros pulls et chaussettes en laine ne sont donc d’aucune utilité pour lutter contre ces opportunistes. Seules les règles d’hygiène rudimentaires permettent de limiter la contagion: se laver les mains, ne pas se mettre les doigts dans le nez, éviter le contact avec les personnes malades, entre autres. Les virus survivent longtemps sur tout un tas d’objets, comme les poignées de portes. Les gouttelettes évacuées lors d’un éternuement restent également dans l’air pendant quelques minutes et les virus qu’elles contiennent en profitent pour aller infecter la première personne qui passe par-là.

Mais alors, on n’attrape donc pas froid? «Le corps régule sa température de manière efficace et le froid n’affaiblit pas particulièrement le système immunitaire, poursuit le Dr de Vallière. Se tenir au chaud ou éviter les courants d’air n’a pas beaucoup d’importance.» Et Sébastien Jotterand, président de l’association vaudoise des médecins de famille de préciser: «En réalité, on dit attraper froid à cause du frisson que l’on ressent quand on est en train de tomber malade. Ce dernier est lié à la température du corps qui monte avec la fièvre.» Le froid extérieur a toutefois un rôle à jouer dans la propagation des maladies. En nous maintenant à l’intérieur pour l’éviter, nous nous retrouvons plus facilement en contact avec nos congénères et leurs virus. Rien de tel que les fêtes de fin d’année pour partager un bon repas, de chouettes moments et plein de virus!

Un mode de vie sain

Une fois la maladie installée, aucun traitement ne permet de l’éradiquer. Les médicaments peuvent soulager les symptômes ( lire ci-contre). Et en prévention? «Un mode de vie sain avec une activité physique régulière, une alimentation équilibrée et sans fumée réduit le risque d’infections avec des virus respiratoires. Il n’existe par contre pas de pilules traditionnelles ou naturelles qui ont prouvé leur efficacité pour prévenir les rhumes, explique Serge de Vallière. Pas même la vitamine C.» Inutile de porter un masque. Sa seule utilité est pour ceux qui sont déjà malades, afin d’éviter la propagation de leur virus vers les individus sains. (24 heures)

Créé: 25.11.2018, 08h22

Du sommeil et un thé avec du miel et du citron

Peut-on soigner un refroidissement? Sébastien Jotterand, président de l’Association vaudoise des médecins de famille explique: «Pour les infections des voies respiratoires supérieures, on ne peut pas agir sur la cause. La seule chose que l’on peut faire, c’est soulager les symptômes.» Un spray nasal pour décongestionner le nez (à ne pas utiliser plus de sept jours d’affilée), des pastilles pour la gorge pour apaiser l’irritation, éventuellement un antihistaminique pour libérer les voies respiratoires et enfin aspirine ou paracétamol pour soulager les douleurs. «Un thé chaud avec du citron et du miel, une bonne nuit de sommeil et une bonne hydratation sont tout aussi efficaces», précise Sébastien Jotterand.

Inutile de se ruiner en médicaments, granules homéopathiques et autres poudres de perlimpinpin. Quoique… «Si l’effet placebo de certaines préparations aide le patient à supporter ses symptômes, il ne faut pas qu’il s’en prive», relativise Sébastien Jotterand. Attention toutefois, ce type de maladie n’est pas bien grave mais peut présenter des complications. Les affections virales prédisposent aux infections bactériennes, telles qu’otite, sinusite, bronchite et pneumonie. Face à une fièvre persistante, mieux vaut consulter. Le vaccin contre la grippe est aussi un bon moyen de se protéger (et de protéger ceux qui ne peuvent se faire vacciner) de ce vilain virus qui peut vous clouer plusieurs jours au lit.

Articles en relation

Le yoga du froid fait des émules en Lavaux

Treytorrens Depuis l’hiver dernier, Loris Hofmann initie ses élèves au tummo. Une technique qui force le corps à affronter les températures extrêmes. Reportage en immersion. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 13 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...