Les smartglasses sauveront des vies en salle d'opération

TechnologieThomas Boillat revient de Standford où il a mis au point un programme informatique qui améliore notablement la sécurité des patients.

Le Professeur et chirurgien Homero Rivas de Stanford en compagnie de Thomas Boillat, dans une salle d'opération.

Le Professeur et chirurgien Homero Rivas de Stanford en compagnie de Thomas Boillat, dans une salle d'opération. Image: DR

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le personnel opératoire visualisant des listes de contrôle grâce à des smartglasses. C’était le projet ambitieux de Thomas Boillat, docteur en Systèmes d’information de la Faculté des HEC de l’Université de Lausanne (UNIL), au moment de s’envoler pour l’Université Stanford (Etats-Unis). Grâce à six mois de travail outre-Atlantique, les smartglasses du jeune Jurassien devraient faire leur apparition dans les salles d’opération américaines d’ici deux ans. Ces montures futuristes permettent d’afficher des informations sur les verres et donc de les lire tout en faisant autre chose.

Pour rappel, les listes de contrôle, souvent affichées sur des posters peu fonctionnels, sont indispensables à chaque intervention chirurgicale. Elles recensent des informations capitales sur le patient: son identité, le type d’opération qu’il doit subir et les médicaments prescrits. Selon une étude américaine, l’utilisation de ces listes diminue par deux les risques de complications et de mortalité lors d’une opération. Chaque année aux Etats-Unis, pas moins de 500 000 morts et de 2000 opérations effectuées sur une mauvaise partie du corps pourraient être évitées si les procédures de vérifications étaient faites correctement.

Thomas Boillat explique: «Le chirurgien peut emmener ses lunettes partout avec lui car elles sont très légères et également personnalisées. Un simple mouvement de la tête permet de passer à l’affichage suivant.»

En Suisse, le projet n’est pas encore connu. Julien Didier, ingénieur biomédical au CHUV, précise: «En ce qui concerne les listes de contrôle, nous travaillons avec des écrans multifonctionnels. Nous n’en sommes pas encore aux smartglasses

Créé: 27.02.2017, 20h56

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 21 septembre 2019
(Image: Valott?) Plus...