Passer au contenu principal

Un Suisse sur cinq déclare être toujours stressé au travail et épuisé moralement

Dans son enquête, l’Office fédéral de la statistique démontre que la situation des Suisses au travail s’est dégradée en cinq ans.

«Le stress et les risques psychosociaux ont augmenté dans le monde professionnel en 2017».
«Le stress et les risques psychosociaux ont augmenté dans le monde professionnel en 2017».
Asiseeit/ Getty Images

Selon des données de 2016 du Secrétariat d’État à l’économie (SECO), le stress au travail occasionne chaque année des coûts de la santé de quelque 11 milliards de francs. Les chiffres communiqués mardi par l’Office fédéral de la statistique (OFS) ne vont rassurer personne. Le titre de l’enquête résume tout: «Le stress et les risques psychosociaux ont augmenté dans le monde professionnel en 2017». En réalité, c’est moins le nombre de salariés suisses qui se disent stressés qui a fortement grimpé entre 2012 – date de la précédente étude de l’OFS sur la question «travail et santé» – et 2017, que la fréquence hebdomadaire de ce stress.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.