Passer au contenu principal

L'Uni de Genève crée un centre facultaire du diabète

Le but du nouveau centre est d'éviter le cloisonnement des recherches et de faciliter l'interaction des différents médecins et scientifiques qui s'occupent du diabète.

Le diabète touche près de 500'000 personnes en Suisse.
Le diabète touche près de 500'000 personnes en Suisse.
ARCHIVES / PHOTO D'ILLUSTRATION

L'Université de Genève (UNIGE) a annoncé lundi la création d'un centre facultaire du diabète.

L'entité, rattachée à la faculté de médecine, aura pour tâche de rassembler l'expertise de tous les spécialistes genevois travaillant sur les troubles métaboliques.

Le but est d'éviter le cloisonnement des recherches et de faciliter l'interaction des différents médecins et scientifiques qui s'occupent du diabète. Pour l'UNIGE, les projets transversaux permettent à la recherche de progresser et conduisent plus souvent à des applications cliniques.

Le diabète touche près de 500'000 personnes en Suisse. Les spécialistes de la maladie tentent de mettre au point des stratégies préventives et thérapeutiques. Depuis plus de 30 ans, l'étude du diabète est l'un des domaines de recherche phares de la Faculté de médecine de l'UNIGE.

Par ailleurs, samedi se déroulera la 20e édition de la journée romande du diabète, à Palexpo. L'objectif de la manifestation, organisée par la Fondation romande pour la recherche sur le diabète, est d'informer le public sur la maladie et sur les dernières avancées en matière de compréhension de la pathologie.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.