Un vaccin pour bébés en rupture de stock

SantéUn vaccin contre la coqueluche et le tétanos destiné aux bébés ne sera plus disponible entre mai et juin, dans tous le pays.

Plusieurs vaccins sont concernés par cette pénurie.

Plusieurs vaccins sont concernés par cette pénurie. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Les réserves d'un vaccin multiple pour bébé, l'Infanrix Hexa, sont limitées. L'Office fédéral pour l'approvisionnement économique du pays (BWL) s'attend à une rupture de stock en Suisse pendant un mois. Des solutions alternatives sont à l'étude.

L'Infanrix Hexa protège entre autres de la polio, de la coqueluche, de la diphtérie et du tétanos. Une rupture de stock est en vue, de début mai à début juin, apprend-on sur la dernière liste des médicaments du BWL.

C'est inquiétant, mais pas alarmant, a expliqué à l'ats le directeur de la section Recommandations vaccinales à l'Office fédéral de la santé publique (OFSP), Markus Witschi. Des discussions sont en cours avec le fabricant d'un vaccin alternatif, afin de couvrir la période critique.

Les recommandations de vaccination pourraient aussi être adaptées. Les deuxième ou troisième vaccinations pourraient être repoussées, au bénéfice des plus jeunes qui n'ont pas encore été vaccinés du tout.

Certes, des réserves stratégiques pour les vaccins sont prescrites en Suisse, afin de couvrir jusqu'à trois mois de rupture de stock. Mais vu l'emploi continu de ce vaccin en particulier, les stocks n'ont pas pu être complétés, précise M. Witschi.

Tiques

Un autre vaccin, Encepur N, est concerné par une rupture de stock, jusqu'à fin juin. Cette préparation combat la méningoencéphalite à tiques. «C'est un peu malheureux, une campagne de vaccination est actuellement en cours», poursuit le directeur de l'office. Cette encéphalite est provoquée par un virus dont les tiques sont porteuses. Il faut recevoir trois doses pour être protégé.

Un vaccin alternatif est toutefois disponible. Et contrairement aux bébés, qui doivent être vaccinés à un âge précis, la vaccination contre la méningoencéphalite à tiques peut être différée. Des ruptures de stock de ce vaccin ne sont donc pas optimales, mais ne représentent pas un danger pour la santé publique, selon Markus Witschi.

Importer

Reste une solution d'urgence. Importer de l'étranger une préparation de substitution qui n'est pas autorisée en Suisse. Il faut pour cela le feu vert de l'Institut suisse des produits thérapeutiques Swissmedic.

Pour des importations en grande quantité, le Conseil fédéral doit délivrer un arrêté et l'approvisionnement doit se faire par la pharmacie de l'armée. «Nous sommes prêts à actionner ce plan» en cas de besoin, selon le directeur de l'office. Les coûts seraient à la charge de la Confédération. (ats/nxp)

Créé: 28.04.2017, 16h11

Articles en relation

Le vaccin de la grippe ne convainc pas

Suisse Une enquête révèle que les Suisses craignent la grippe, mais sont sceptiques face au vaccin. Plus...

Nouvelle phase d'essais cliniques pour un vaccin

Ebola Ce vaccin mis au point par des Canadiens est considéré comme le premier traitement efficace contre le virus. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 4

Dès la mi-septembre, le parking «longue durée» de la place Bellerive, à Lausanne, prisé des familles, ainsi que le P+R d'Ouchy seront payants les dimanches. Plus de mille places sont concernées. Paru le 22 août.
(Image: Bénédicte) Plus...