Le vapotage accroîtrait le risque de cancer

SantéUne étude parue lundi montre que la cigarette électronique pourrait mener à des cancers et des maladies cardiaques.

Image d'illustration.

Image d'illustration. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Fumer des cigarettes électroniques pourrait accroître le risque de certains cancers ainsi que de maladies cardiaques, selon les résultats préliminaires d'une étude effectuée sur des souris et des cellules humaines en laboratoire.

Ces travaux qui laissent penser que la vapeur de nicotine serait peut-être plus nocive qu'on ne le pensait, ont été menés par des chercheurs de la faculté de médecine de l'université de New York publiés lundi dans les Comptes-rendus de l'Académie américaine des sciences (PNAS).

Les rongeurs, exposés au vapotage pendant douze semaines, ont aspiré de la vapeur de nicotine équivalente en dose et durée à dix ans de vapotage pour les humains. A la fin de cette expérience, les scientifiques ont constaté des dommages dans l'ADN des cellules des poumons, de la vessie et du coeur de ces animaux ainsi qu'une réduction du niveau de protéines réparatrices des cellules dans ces organes comparativement aux souris qui avaient respiré de l'air filtré pendant la même période.

Poumon et vessie

Des effets néfastes similaires ont été observés dans des cellules humaines de poumon et de vessie exposées en laboratoire à de la nicotine et à un dérivé cancérogène de cette substance (nitrosamine). Ces cellules ont subi notamment des taux plus élevés de mutations tumorales.

«Bien que les cigarettes électroniques contiennent moins de substances carcinogènes que les cigarettes conventionnelles, le vapotage pourrait présenter un risque plus grand de contracter un cancer pulmonaire ou de la vessie ainsi que de développer des maladies cardiaques», écrivent les chercheurs dont le professeur Moon-Shong Tang, professeur de médecine environnementale et de pathologie à la faculté de médecine de l'université de New York, le principal auteur.

Les fabricants de cigarettes électroniques font valoir qu'elles sont une alternative plus sûre que les produits traditionnels du tabac. Des recherches pour examiner les effets à long terme sur la santé du vapotage ont été effectuées mais les conclusions sont mitigées.

Inquiétude aux Etats-Unis

En 2016, le Médecin général des Etats-Unis (US Surgeon General), Vivek Murthy a estimé que «l'ampleur du vapotage parmi les jeunes Américains constituait une inquiétude majeure de santé publique», citant une augmentation de 900% du taux d'utilisation des cigarettes électroniques parmi les lycéens.

Un rapport des Académies américaines des sciences et de médecine publié le 23 janvier a conclu que la nicotine contenue dans les cigarettes électroniques pouvait créer une accoutumance chez les jeunes, les prédisposant à fumer du tabac.

Les auteurs qui ont analysé 800 études scientifiques, ont également estimé que le vapotage serait moins nocif que de fumer des cigarettes conventionnelles et pourrait aider les fumeurs à arrêter. Par conséquent, «à ce stade, on ignore si la cigarette électronique a un impact positif ou négatif sur la santé publique», concluaient-ils. Actuellement 18 millions d'Américains vapotent dont 60% sont des lycéens, selon les estimations fédérales. (afp/nxp)

Créé: 30.01.2018, 01h36

Articles en relation

Le vapotage accroîtrait le risque de tabagisme

Santé Selon une étude, le vapotage constituerait un risque accru de tabagisme pour les jeunes tout en étant moins dangereux que la cigarette. Plus...

Le milieu des addictions roule pour l'e-cigarette

Tabagisme Le vapotage doit être reconnu comme instrument efficace de réduction des risques liés au tabagisme, selon les professionnels des addictions. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

«Les agriculteurs sous pression et les vaches orphelines», paru le 26 mai 2018
(Image: Valott) Plus...