Passer au contenu principal

Zika, le prix de l’abandon de la lutte antimoustiques

Dans les années 1970, le moustique porteur du virus avait été éradiqué totalement d’Amérique du Sud. Depuis, il est revenu en force engendrant l’épidémie actuelle. Explications.

Les moustiques du genre Aedes transmettent plusieurs maladies comme Zika, le chikungunya, la dengue et la fièvre jaune.
Les moustiques du genre Aedes transmettent plusieurs maladies comme Zika, le chikungunya, la dengue et la fièvre jaune.
AP

Une piqûre de rappel. Dans son allocution d’ouverture de la 69e Assemblée mondiale de la santé, lundi 23 mai à Genève, la directrice générale de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) n’a pas hésité à pointer du doigt les insuffisances qui ont conduit aux épidémies qui touchent actuellement une soixantaine de pays dans le monde. «Par-dessus tout, la propagation de Zika, la résurgence de la dengue et la menace émergente du chikungunya sont le résultat de la politique désastreuse des années 70 conduisant à l’abandon du contrôle des moustiques.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.