L'homme de Néandertal avait un sens esthétique

PréhistoireUne étude française conclut que les proches cousins de l'homme moderne avaient bien un sens de l'esthétisme voire du symbolisme.

Image d'illustration.

Image d'illustration. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Un fragment d'os de corbeau gravé, datant de 40'000 ans, laisse penser que les Néandertaliens, proches cousins de l'homme moderne disparus il y a 38'000 ans, avaient bien un sens esthétique voire du symbolisme, conclut une étude française publiée mercredi aux Etats-Unis.

Ce bout d'os d'un centimètre et demi de long mis au jour sur un site archéologique de Crimée, en Ukraine, compte huit entailles régulières faites avec un silex. Une analyse au microscope a montré que l'auteur de ces marques profondes en avait fait initialement six avant de réaliser qu'il avait laissé trop d'espace entre certaines.

Il en a rajouté deux mais de manière à ce que la distance entre toutes les entailles reste égale, a expliqué à l'AFP Francesco d'Errico, un paléontologue de l'Université de Bordeaux, principal auteur de ces travaux parus dans la revue Plos One.

«L'intention de créer un motif harmonieux»

Les chercheurs ont ensuite demandé à un groupe de volontaires de faire huit marques équidistantes sur des os de dinde de la même taille. L'analyse a montré qu'ils avaient espacé et creusé les huit entailles exactement de la même manière que l'Homme de Néandertal.

«On a pu ainsi démontrer que le Néandertalien a bien fait des entailles avec l'intention de créer un motif harmonieux visuellement et peut-être symbolique», explique le scientifique. «Il y avait au moins un but esthétique derrière ces marques en raison de leur régularité et du fait de produire cette régularité de façon délibérée (...), qui a d'ailleurs nécessité une certaine expertise», ajoute-t-il.

Des ossements d'oiseaux portant des marques régulières, découverts sur plusieurs sites néandertaliens en Europe, avaient déjà conduit de nombreux chercheurs à penser que ces objets étaient des parures et que ces encoches ne résultaient pas du découpage des carcasses avec des silex pour récupérer la viande.

Des cultures plus complexes

«Cette recherche est la première à produire une indication directe confortant l'hypothèse d'une intention symbolique dans ces modifications volontaires d'un os d'oiseau (...), ce qui est une avancée», souligne le professeur d'Errico. Il s'agissait peut-être de marques de propriété de l'objet, qui dans ce cas symbolisaient la personne le possédant, suppute-t-il.

L'étude est aussi nouvelle dans le sens qu'elle met des hommes modernes dans les mêmes conditions que les Néandertaliens pour voir s'ils produisent la même chose, relève l'anthropologue.

Au cours des dernières années, poursuit-il, on s'est rendu compte que les Néandertaliens avaient des cultures plus complexes que ce qu'on pensait initialement.

Parures et sépultures

Il cite notamment le fait que les Néandertaliens s'intéressaient aux oiseaux et ramassaient les griffes des gros rapaces comme des aigles ainsi que les plumes pour peut-être en faire des parures, selon les vestiges mis au jour sur une demi-douzaine de sites en Europe, dont le plus récent en Croatie. On connaissait aussi leurs sépultures.

Mais on ne pouvait pas vraiment savoir avant les résultats de cette dernière étude si ce cousin de l'Homme moderne, dont les capacités cognitives sont toujours débattues, pouvait avoir un sens esthétique voire du symbolisme.

Les Néandertaliens sont apparus en Eurasie il y a environ 200'000 ans et ont cohabité avec l'homme moderne pendant quelque 10'000 ans, ce dernier étant arrivé d'Afrique voilà 50'000 ans.

Selon les anthropologues, les dernières traces de l'Homme de Néandertal remontent à 38'000 ans, selon les plus récentes estimations publiées en 2014. Mais il n'a pas totalement disparu puisque, à la suite de croisements, les humains ont hérité de 2 à 4% de ses gènes. (afp/nxp)

Créé: 30.03.2017, 00h13

Articles en relation

Un crâne va élucider les origines de Neandertal

Sciences Les restes fossilisés trouvés au Portugal datent de 400'000 ans et sont les plus anciens trouvés dans la péninsule Ibérique. Plus...

L'homme de Neandertal accro à l'aspirine

Histoire Des chercheurs ont découvert que notre lointain cousin connaissait bien les propriétés anti-inflammatoires et antalgiques des plantes. Plus...

L'homme de Néandertal était bien cannibale

Sciences De récentes découvertes permettent de conclure que l'homme de Néandertal mangeait bien ses congénères. Plus...

L'homme de Néandertal, le premier spéléologue?

Préhistoire D'étranges structures circulaires en stalagmites, datant d'il y a 176'500 ans, ont été repérées dans une grotte du sud-ouest de la France. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Trois femmes avaient déjà mis en cause Donald Trump durant la campagne présidentielle. Elles se sont retrouvées sur un plateau de télévision pour réitérer leurs accusations. La Maison-Blanche a dénoncé des «histoires inventées»
(Image: Bénédicte) Plus...