Le stérilet contre le cancer du col de l'utérus

SciencesUne étude publiée mardi montre que le stérilet pourrait réduire d'un tiers les risques de cancer de l'utérus.

Image d'illustration

Image d'illustration Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Des femmes utilisant un dispositif intra-utérin voient le risque de développer un cancer du col de l'utérus réduit d'un tiers comparativement à celles ne recourant pas à ce contraceptif, révèle une étude prometteuse publiée mardi dans la revue médicale Obstetrics and Gynecology.

«Nous avons été vraiment surpris par l'ampleur de la réduction du risque», souligne Victoria Cortessis, professeure adjointe de médecine clinique préventive à l'université de Californie du Sud et l'une des principales co-auteures. «La possibilité qu'une femme puisse minimiser le risque de cancer de l'utérus en choisissant ce mode de contraception pourrait potentiellement avoir un très grand impact sur la fréquence de ce cancer», juge-t-elle.

Le cancer du col de l'utérus est le troisième cancer le plus courant chez les femmes. Pour ces travaux, les auteurs ont analysé les données de 16 études effectuées avec plus de 12'000 femmes à travers le monde.

Besoin d'études plus poussées

Les chercheurs n'ont pas établi avec certitude pourquoi le dispositif intra-utérin réduit autant le risque de tumeur du col de l'utérus. Mais ils citent la possibilité que ce contraceptif stimule une réponse du système immunitaire qui aiderait à combattre des infections responsables du cancer provoquées par des papillomavirus humains.

Plus de recherches doivent toutefois être menées pour comprendre le mécanisme biologique qui procure cette protection. De ce fait, il est prématuré, selon les experts, de recommander à un plus grand nombre de femmes d'utiliser ce dispositif intra-utérin.

La fréquence du cancer du col de l'utérus augmente dans le monde. Quelque 528'000 femmes ont reçu ce diagnostic en 2012 et 266'000 en sont mortes cette même année, selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS). D'ici 2035, plus de 756'000 femmes pourraient être atteintes de ce cancer et 416'000 en décéder, indiquent les projections de l'OMS. (afp/nxp)

Créé: 07.11.2017, 23h58

Articles en relation

La pilule, de la peur au pragmatisme

Contraception Après plusieurs drames, l’usage des contraceptifs oraux est en légère baisse. Le stérilet est davantage utilisé. Plus...

Le stérilet bien plus efficace que la pilule contre la grossesse

Etude Les femmes qui utilisent la pilule, le timbre transdermique ou l'anneau vaginal ont vingt fois plus de risques de tomber enceintes que celles recourant à des méthodes contraceptives de longue durée. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Laeticia et l'héritage de Johnny
(Image: Valott) Plus...