Problèmes d'érection: un gène en cause

ScienceUne étude américaine a identifié une variation génétique qui aggraverait les risques de dysfonctionnement érectile.

Selon cette étude, les hommes ayant une copie de cette variation génétique ont 26% de risque supplémentaire d'avoir des problèmes d'érection. (Photo d'illustration)

Selon cette étude, les hommes ayant une copie de cette variation génétique ont 26% de risque supplémentaire d'avoir des problèmes d'érection. (Photo d'illustration) Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une variation génétique a été identifiée par des chercheurs comme l'un des responsables des problèmes d'érection. Cette découverte pourrait contribuer à améliorer un jour les traitements, selon des résultats publiés lundi.

Les scientifiques ont trouvé, sur l'immense chaîne de l'ADN humain, un endroit spécifique où une variation était liée à la dysfonction érectile, en travaillant à partir d'une base de données de 36'649 patients de Kaiser Permanente Northern California. L'étude a été publiée dans les comptes-rendus de l'Académie américaine des sciences (PNAS).

Selon ces résultats, les hommes ayant une copie de cette variante ont 26% de risque supplémentaire d'avoir des problèmes d'érection, par rapport à la moyenne de la population. Ceux ayant deux copies de la variante ont un risque augmenté de 59%, selon le généticien Eric Jorgenson, auteur principal de l'étude.

Le risque normal est d'environ un homme sur cinq, selon une étude de 2007 aux Etats-Unis, mais la proportion augmente nettement avec l'âge.

Obésité et diabète

Environ un tiers du risque de dysfonction érectile est dû à des facteurs génétiques et, selon cette nouvelle étude, la variation génétique identifiée correspond à 2% à elle seule, soit plus qu'aucune autre identifiée à ce jour, dit Eric Jorgenson à l'AFP.

L'obésité, le diabète, les maladies cardiovasculaires, qui ont des composants génétiques, sont également liés aux problèmes d'érection.

«Les traitements disponibles contre la dysfonction érectile ne fonctionnent pas chez environ la moitié des hommes traités», explique M. Jorgenson. «Si l'on arrivait à développer de nouveaux traitements qui ciblent cette variation génétique, nous pourrions aider ces hommes-là».

Ces résultats confirment de précédentes études et ont été validés en étudiant une seconde base de données au Royaume-Uni. (ats/nxp)

Créé: 09.10.2018, 03h17

Articles en relation

La Chine compterait 140 millions d'impuissants

Santé Des études relayées par un fabricant de Viagra estiment que 20% des hommes dans l'Empire du Milieu souffrent de troubles de l'érection. Plus...

La statue d'un homme en érection crée la polémique

Belgique Un parcours alternatif a été dressé à l'endroit des visiteurs qui ne souhaitent pas croiser la statue montrant un homme nu, faisant un pont arrière avec ses mains et ses pieds. Plus...

Le faux Viagra tête de file des médicaments importés

Suisse Médicaments pour stimuler l'érection et autre produits amincissants illégalement importés ont connu une légère hausse en 2017. Swissmedic appelle à la prudence. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 13 décembre.
(Image: Bénédicte) Plus...