Une baleine rare filmée pour la première fois

OcéansDes chercheurs ont réussi à immortaliser un cétacé qui passe la majeure partie de son temps dans les eaux profondes.


Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Pour la première fois, une espèce de baleine vivant dans les profondeurs océaniques et très rarement aperçue, la baleine à bec de True, a été filmée en train d'évoluer sous l'eau, annonce mardi la revue PeerJ.

Une vidéo sous-marine et des photos de ce cétacé encore très mal connu ont été réalisées au large des Açores et des Canaries et devraient «contribuer à révéler les secrets de cette espèce», indique la revue qui publie une étude d'une équipe internationale. Parmi ces documents figurent notamment, pour la première fois, des photos d'un petit.

«Voir des baleines à bec en mer est un événement si rare que de nombreux chercheurs consacrant leur vie à l'étude des cétacés n'en on jamais vu», souligne PeerJ dans un communiqué.

«Mesoplodon mirus», l'une des 22 espèces de baleines à bec, reste largement invisible au regard des humains: elle passe 92% de son temps «dans des eaux profondes, généralement loin des côtes», n'est pas attirée par les bateaux et ne fait pas autant d'acrobaties au-dessus de l'eau que les dauphins.

La baleine à bec de True peut passer jusqu'à deux heures à 3000 mètres de profondeur pour se nourrir, avant de se reposer avec des plongeons plus brefs et moins profonds, ponctués de brefs intervalles à la surface.

Difficiles à étudier

Du fait de ce comportement et de leur vie en petits groupes, ces baleines sont difficiles à repérer et à identifier, et donc à étudier. Peu de données existent concernant leur nombre, leur répartition géographique et leur rythme de reproduction, des éléments pourtant essentiels pour assurer leur protection, rappelle PeerJ.

Les baleines à bec de True évoluent dans l'Atlantique nord et dans l'hémisphère sud. L'étude porte sur des individus observés vivants et d'autres échoués. Les baleines ont été aperçues en groupes de deux à quatre.

Selon les chercheurs, le nombre relativement important de ces cétacés observés dans les eaux profondes proches des côtes des Açores et dans une moindre mesure près des Canaries «suggère que ces archipels pourraient être des zones de recherche idéales» pour les étudier dans leur milieu naturel.

Les scientifiques ont découvert par ailleurs, échouée sur une plage des Canaries, une baleine à bec de True avec un motif coloré qui n'avait jamais été observé sur les individus connus jusqu'à présent.

Les baleines à bec subissent les conséquences des activités humaines, comme les exercices navals, au cours desquels les puissants sonars utilisés les perturbent au point qu'elles s'échouent massivement sur les plages. On les retrouve aussi sur le rivage avec du plastique dans l'estomac, piégées dans du matériel de pêche ou blessées par l'hélice de bateaux. (ats/nxp)

Créé: 07.03.2017, 15h51

Articles en relation

Un fossile de baleine de 1,8 million d'années

Mexique Le fossile a été retrouvé dans une rivière d'une petite communauté de pêcheurs du sud du pays. Plus...

Nouvelle arme ultra-rapide pour Sea Sherpherd

Antarctique L'ONG Sea Sherpherd s'est dotée d'un bateau puissant pour combattre les chasseurs de baleine japonais. Plus...

Une baleine de 14 mètres s'échoue dans le nord

Chili Cette découverte, inhabituelle dans cette région, inquiète les scientifiques. Plus...

Un rare baleineau blanc filmé par un drone

Australie Des scientifiques sont parvenus à capter au large de l'Australie, grâce à un drone, de spectaculaires images d'une baleine franche australe nageant au côté de son petit. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

La drague au parlement fédéral (paru le 16 décembre 2017)
(Image: Valott) Plus...