Ariane 5 a décollé sans incident en Guyane

FranceAriane 5 a mis en orbite deux satellites de télécommunication pour le compte d'Intelsat, de l'Agence spatiale européenne (ESA) et Airbus.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Trois semaines après un incident intervenu lors du lancement de la fusée européenne Vega en Guyane, Ariane 5 a réussi mardi à placer en orbite deux satellites de télécommunication, a indiqué par communiqué ArianeGroup.

Lancée depuis le centre spatial de Kourou en Guyane française, Ariane 5 a réussi avec succès mardi sa mission de mise en orbite de deux satellites de télécommunication pour le compte du fournisseur de services de télécommunications par satellites Intelsat et de l'Agence spatiale européenne (ESA) et Airbus.

Ce tir est le premier à Kourou depuis l'échec de la Vega le 10 juillet qui transportait un satellite d'observation de la Terre pour les forces armées des Emirats arabes unis.

Capacité augmentée

Ariane 5 a décollé à 16h30 locales (21h30 suisses) avec à son bord les deux satellites d'une masse au décollage de 9,8 tonnes. Pour la «première fois», elle a été «équipée d'un étage supérieur dont les réservoirs d'hydrogène et d'oxygène liquides ont été rallongés afin d'accroître leur capacité de stockage», a indiqué ArianeGroup dans un communiqué.

«Cette nouvelle capacité d'emport est une étape de plus dans notre processus d'amélioration permanente des performances et donc de la compétitivité d'Ariane 5», a affirmé André-Hubert Roussel, président exécutif (CEO) d'ArianeGroup.

«Fibre optique de l'espace»

Le satellite EDRS-C doit intégrer le nouveau réseau européen «SpaceDataHighway» de l'ESA, qui s'apparente au «premier réseau 'fibre optique' de l'espace» selon Arianespace. Il interviendra auprès des services de surveillance environnementale et de sécurité, en cas de catastrophe et de gestion des crises.

EDRS-C devra relayer en «quasi-temps réel» vers la Terre les données recueillies par des satellites d'observation, «ce qui prend plusieurs heures en temps normal», ajoute le texte.

La société suisse Ruag Space a fourni à EDRS-C l'ordinateur de bord, l'isolation thermique et des réflecteurs solaires qui dissipent la chaleur. La durée de vie du satellite est de quinze ans.

Le satellite de télécommunication Intelsat 39 est quant à lui conçu «pour répondre aux besoins des opérateurs de réseau haut débit, des fournisseurs de vidéo et des clients gouvernementaux» d'Afrique, d'Asie, d'Europe, du Moyen-Orient et de l'Océan indien. Sa durée de vie est de plus de quinze ans.

Anomalie

Lors du lancement raté de Vega, une anomalie était apparue quelques minutes après le décollage, «entraînant la fin prématurée de la mission et la destruction du lanceur», avait précisé le 12 juillet l'agence spatiale française Cnes.

Il s'agit du troisième lancement de l'année d'une Ariane 5 et du septième lancement d'une fusée depuis janvier 2019 au centre spatial guyanais (CSG). (ats/nxp)

Créé: 07.08.2019, 09h16

Articles en relation

Ariane 5 lance deux satellites de télécommunications

Guyane Une fusée a décollé jeudi de Guyane française avec deux satellites de télécommunications pour le compte d'AT&T et Eutelsat. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 22 août 2019
(Image: Bénédicte ) Plus...