Passer au contenu principal

Une avancée remarquable de l’UNIGE contre le sida

Des chercheurs ont identifié un mécanisme qui permet au virus de contourner nos défenses naturelles.

Une image du virus du sida sur une surface cellulaire.
Une image du virus du sida sur une surface cellulaire.
Keystone

«C’est un peu comme un château fort. D’un côté, vous avez les assaillants qui souhaitent pénétrer à l’intérieur. De l’autre, vous avez les gardiens qui font tout pour les repousser, raconte Federico Santoni, bio-informaticien et biologiste computationnel à la Faculté de médecine de l’Université de Genève (UNIGE). Ce qui est étonnant avec le virus du sida, c’est qu’il parvient à contourner nos protections naturelles et à entrer dans les forteresses que sont nos cellules. La question que se posent les scientifiques depuis des années c’est comment fait-il?»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.