Passer au contenu principal

Les (trop) belles promesses de la médecine régénérative

Le rêve de réparer des organes défectueux grâce aux cellules souches tarde à se concrétiser. Explications.

Remplacer des organes défectueux, c’est le rêve de la médecine régénérative. Ici un cartilage d’oreille conçue par impression 3D.
Remplacer des organes défectueux, c’est le rêve de la médecine régénérative. Ici un cartilage d’oreille conçue par impression 3D.
Université de Wake Forest

«Un pas vers l’immortalité.» Au début des années 2000 souffle sur le secteur de la santé un vent d’espoir démesuré. Son nom: la médecine régénérative. «A l’époque, il s’agissait d’une approche nouvelle qui devait permettre de soigner à peu près toutes les maladies dégénératives, sourit Pedro Herrera, professeur au département de médecine génétique et développement de l’Université de Genève. Aujourd’hui nous croyons toujours en l’immense potentiel de cette méthode, même si les thérapies tardent un peu à venir.»

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.