Des chiens dressés à renifler le paludisme

SantéDes chercheurs pensent avoir réussi à dresser des chiens pour renifler le paludisme sur les chaussettes des enfants.

Image d'illustration.

Image d'illustration. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

On savait que les chiens pouvaient sentir chez les humains les signes de certains cancers notamment. Des chercheurs pensent avoir aussi réussi à en dresser pour renifler le paludisme chez les enfants qui n'ont pas encore de symptômes, grâce aux chaussettes.

Des chercheurs du Royaume-Uni et des experts de l'ONG Medical Detection Dogs en Gambie ont mené l'expérience, qui a consisté à entraîner des chiens pendant des mois à s'immobiliser lorsqu'ils ont reniflé une chaussette contaminée. Leurs résultats ont été présentés lundi à la conférence annuelle de la société américaine de médecine tropicale à La Nouvelle-Orléans.

Les chaussettes provenaient d'enfants de Gambie, dont une partie d'entre eux avaient été testés positifs pour le parasite du paludisme mais n'avaient pas de fièvre.

Mis au banc d'essai après leur dressage, les chiens ont correctement détecté 70% des chaussettes d'enfants infectés par le parasite du paludisme, qui génère une odeur distincte sur la peau humaine, et que le super odorat canin parvient apparemment à sentir, même si ce ne sont que des traces sur une chaussette.

Test rapide

Le but de cette technique est d'avoir un test de détection rapide, peu cher et non invasif pour détecter le paludisme, qui est transmis par des moustiques infectés. Le nombre annuel de morts est estimé à 445'000 dans le monde. Et le nombre de cas a augmenté ces dernières années, selon l'Organisation mondiale de la santé.

Les chercheurs pensent que leur technique peut encore s'améliorer, au fur et à mesure que les chiens seront entraînés sur un plus grand nombre de chaussettes. Pour l'expérience, les chaussettes avaient été congelées au Royaume-Uni le temps du dressage, ce qui pourrait avoir limité l'efficacité.

Selon Steven Lindsay, entomologiste à l'université britannique de Durham et auteur principal de l'étude, la technique pourrait un jour être utilisée «aux points d'entrées dans les pays, de la même façon que les chiens sont dressés pour détecter des fruits, des légumes ou des drogues dans les aéroports». (ats/nxp)

Créé: 30.10.2018, 04h41

Articles en relation

Un quart des réserves de sang sont infectées

Afrique Des banques de sang de certaines zones subsahariennes contiennent des stocks infectés de parasites qui provoquent le paludisme. Plus...

Novartis investit pour lutter contre le paludisme

Santé En injectant près de 100 millions de francs, le groupe bâlois espère faire avancer la recherche pour traiter le paludisme. Plus...

Paludisme: nouvelle piste prometteuse

Suisse Une piste identifiée par les universités de Genève et Berne pourrait permettre de bloquer le développement du parasite chez l'humain. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 6

Paru le 14 novembre 2018
(Image: Bénédicte) Plus...