Communication en partie innée chez des singes

AfriqueLes singes verts d'Afrique préviennent leurs semblables en émettant des sons spécifiques à chaque danger.

Image d'illustration.

Image d'illustration. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les singes verts, sous la menace d'un drone au-dessus de leur tête, ont été capables de produire un nouveau cri d'alarme rapidement compris par leurs congénères. Une aptitude suggérant que l'espèce a, en elle, un répertoire d'expressions inné.

Ces singes, qui vivent en Afrique de l'Ouest, sont notamment reconnaissables à leur face noire bordée de poils blancs. Devant les menaces, ils préviennent leurs semblables en émettant des sons spécifiques à chaque danger: léopard, serpent... Après le son «léopard», ils grimpent dans les arbres; après l'alerte «serpent», ils s'immobilisent sur deux pattes.

Signification apprise

Pour mieux comprendre comment ces animaux communiquent entre eux, des chercheurs allemands ont testé la réaction de 80 singes verts du Sénégal confrontés à l'apparition d'un drone dans le ciel, un «danger» qui leur était jusque-là inconnu. Résultat: les singes se sont mis à pousser des cris bien différents de ceux émis quand ils aperçoivent des léopards ou des serpents.

Quand les chercheurs ont rediffusé ces nouveaux cris d'alerte par haut-parleurs, les primates se sont mis à scruter le ciel ou à s'enfuir, «suggérant qu'ils avaient immédiatement appris la signification de ce son».

Plus surprenant encore, ce nouveau signal est «étonnamment similaire» au bruit que font les singes vervets de l'est de l'Afrique quand ils aperçoivent des aigles, et leurs réactions sont les mêmes. Et ce bien que les deux lignées (de l'est et de l'ouest) aient divergé il y a environ 3,5 millions d'années et que les singes verts ne soient jamais confrontés aux aigles. Selon l'étude, la similarité des appels montre que le cri d'alerte est un réflexe physiologique enraciné dans l'histoire évolutive de ces singes. (ats/nxp)

Créé: 27.05.2019, 23h44

Articles en relation

Deux «singes Bouddha» rayonnent à Aquatis

Lausanne Les chemins de deux primates Sakis, menacés de disparition, se sont croisés fin avril dans la serre du vivarium Lausannois. Plus...

Des singes reçoivent un gène du cerveau humain

Chine Des scientifiques ont implanté à onze macaques un gène du cerveau humain. Une expérience qui suscite une controverse au niveau de l'éthique. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.