Passer au contenu principal

PaléontologieUne créature d'«Avatar» donne son nom à un ptérosaure

Une nouvelle espèce de ptérosaure vient d'être mise en évidence: le crâne bas et allongé, ce reptile volant pourrait avoir été muni d'une poche comme celle des pélicans, qui lui aurait servi pour attraper ses proies dans l'eau.

Une nouvelle espèce de ptérosaure a été baptisée «Ikrandraco avatar», en référence au film de science-fiction «Avatar» (2009) de James Cameron.
Une nouvelle espèce de ptérosaure a été baptisée «Ikrandraco avatar», en référence au film de science-fiction «Avatar» (2009) de James Cameron.
Maurílio Oliveira / Museu Nacional/UFRJ

Une nouvelle espèce de ptérosaure a été baptisée «Ikrandraco avatar», en référence au film de science-fiction «Avatar» (2009) de James Cameron, qui met en scène des «Ikran», créatures imaginaires inspirées des ptérosaures. Draco signifie dragon en latin.

Les ptérosaures sont considérés comme les premiers vertébrés à avoir été en mesure de voler. Ils avaient des ailes qui pouvaient atteindre jusqu'à quinze mètres d'envergure mais certains étaient de petite taille. Ils sont apparus au Trias supérieur (220 millions d'années) et ont disparu à la fin du Crétacé il y a 65 millions d'années.

La nouvelle espèce, décrite le jeudi 11 septembre dans la revue Scientific Reports, a été trouvée dans le Nord-Est de la Chine dans des dépôts datant du Crétacé inférieur (environ 120 millions d'années). Les chercheurs ont travaillé sur deux squelettes fossiles incomplets, trouvés dans des localités proches.

«Ikrandraco avatar» présente «une morphologie du crâne et des mâchoires très spécifiques», soulignent Xiaolin Wang de l'Académie des Sciences de Pékin et Alexandre Kellner du Musée National/Université Fédérale de Rio de Janeiro.

Comme les pélicans

Le crâne de ce reptile volant est long et allongé et ne présente pas de crête contrairement à d'autres ptérosaures. En revanche, sa mâchoire du bas présente une crête dentaire importante en forme de quille de bateau, avec à l'arrière une sorte de crochet qui pourrait avoir soutenu une membrane développée en forme de poche, rappelant celle des pélicans, considèrent les chercheurs.

Au vu de ces caractéristiques anatomiques, ils estiment qu'«Ikrandraco avatar» pourrait avoir cherché une partie de sa nourriture en volant au ras de l'eau.

Ils pensent que ce ptérosaure se nourrissait notamment de poissons qui vivaient dans les lacs. Ils capturaient leur proie en fendant l'eau avec leur mâchoire. Toutefois, au vu de leur morphologie, ils n'étaient en mesure de pratiquer ce type de vol rasant que sur un temps limité, nuancent les chercheurs.

Les Ikran du film Avatar

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.