Passer au contenu principal

Crier est très utile en cas de danger

Une étude montre que le cri nous agresse et provoque une réaction immédiate.

Photo d'illustration/archives.
Photo d'illustration/archives.

«J’ai commencé à m’intéresser aux cris lorsqu’un ami m’a raconté à quel point les hurlements de son nouveau-né lui étaient insupportables. Il ne pouvait plus se concentrer sur autre chose.» Docteur en neurosciences, Luc Arnal travaille alors à la New York University. Avec quatre autres chercheurs, dont David Poeppel, il lance une étude pour savoir ce qui se produit dans le cerveau lorsque nous entendons des cris. Ils vont découvrir qu’une zone particulière s’active à l’écoute de certaines fréquences, perçues comme un signal d’alerte et provoquant une réaction immédiate.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.