Le débat sur l'apparition de la vie relancé

SciencesLa NASA conteste une étude qui affirmait que l'activité microbienne avait débuté il y a 3,7 milliards d'années sur Terre.

Selon Abigail Allwood, les structures découvertes par l'équipe australienne «ne sont pas des stromatolites vieux de 3,7 milliards d'années».

Selon Abigail Allwood, les structures découvertes par l'équipe australienne «ne sont pas des stromatolites vieux de 3,7 milliards d'années». Image: Abigail Allwood/Nature/NASA

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La date de l'apparition de la vie sur terre n'est pas encore gravée dans la pierre. Deux ans après la découverte d'indices d'une activité microbienne vieille de 3,7 milliards d'années, d'autres chercheurs ont contesté mercredi les conclusions de l'étude. Selon eux, les structures en question ne sont pas d'origine biologique, mais résulteraient de processus géologiques.

Le 1er septembre 2016, des géologues australiens avaient fait sensation en annonçant la mise en évidence de petites structures en forme de cônes dans des roches vieilles de 3,7 milliards d'années au Groenland. Pour eux, il s'agirait de stromatolites, des structures sédimentaires d'origine biologique. Ces formations faites de carbonate, disposé en couches, résultent de l'activité de micro-organismes vivant dans l'eau.

Dans leur étude parue dans la revue «Nature», l'équipe de scientifiques australiens soulignait que ces stromatolites, mesurant 1 à 4 centimètres, avaient 220 millions d'années de plus que les plus anciens repérés jusqu'alors en Australie et qui affichaient déjà 3,45 milliards d'années au compteur.

Pas de couches internes

Les chercheurs en concluaient que la vie serait apparue rapidement, quelque 800 millions d'années seulement après la formation de la Terre, âgée de 4,567 milliards d'années. Mais une autre étude, parue elle aussi dans «Nature», vient leur porter la contradiction.

Une équipe menée par Abigail Allwood, chercheuse reconnue du JPL (Jet Propulsion Laboratory) de la NASA, a mené une contre-expertise et son verdict est net: les structures découvertes par Allen Nutman «ne sont pas des stromatolites vieux de 3,7 milliards d'années».

En effet, elles «ne présentent pas de couches internes», une des caractéristiques des stromatolites, soulignent les chercheurs, qui ont analysé en 3D la morphologie de ces structures. Elles ne présentent pas non plus la composition chimique qui permet de dire que des micro-organismes ont été à l'oeuvre dans leur formation.

«A notre avis, il semble raisonnable d'interpréter les structures découvertes au Groenland comme étant le produit de la déformation structurelle et de l'altération du carbonate des couches rocheuses», souligne l'étude. Pour les auteurs, ce cas doit servir de «mise en garde" méthodologique pour la recherche de signes de vie passée sur la planète Mars. (ats/nxp)

Créé: 18.10.2018, 06h47

Articles en relation

Selon une étude, Mars s'est formée rapidement

Sciences Une étude danoise révèle que la planète Mars s'est formé beaucoup plus rapidement que ce que les scientifiques pensaient. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.