Découverte prometteuse dans le cancer du sein

RechercheUne équipe internationale menée par l'Uni de Bâle a détecté un nouveau point d'attaque pour traiter le cancer du sein. Il s'agit d'une protéine qui, une fois bloquée, ralentit les métastases chez la souris.

Les résultats augurent d’une thérapie alternative prometteuse pour certaines patientes atteintes du cancer du sein.

Les résultats augurent d’une thérapie alternative prometteuse pour certaines patientes atteintes du cancer du sein.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une équipe de chercheurs internationaux sous conduite bâloise a identifié une albumine sur des cellules du cancer du sein qui pourrait servir de point d’attaque pour de nouvelles thérapies. En bloquant la protéine sur des souris atteintes, les tumeurs ont cru moins vite et les métastases dans les poumons étaient moins nombreuses.

Sur les cellules du cancer du sein, l’apparition de la protéine appelée «Rearranged during transfection-Kinase» (Ret-Kinase) augmente, selon les observations de l’équipe de Nancy Hynes, de l’Institut Friedrich Miescher et de l’Université de Bâle.

Les patients présentant des taux élevés de cette protéine vivent moins longtemps après le prélèvement opératoire des tissus cancéreux, expliquent les chercheurs dans la revue spécialisée «EMBO Molecular Medicine».

Pour leur étude, ils ont examiné des prélèvements de 100 patientes opérées du cancer du sein et ont comparé leurs chances de survie. De plus, ils ont testé des substances qui ont spécifiquement bloqué la protéine sur des souris.

Ils ont constaté que les tumeurs croissaient non seulement moins vite sur les souris munies de bloqueurs, mais aussi que ces tumeurs se répandaient moins dans le corps. Ces résultats augurent d’une thérapie alternative prometteuse pour certaines patientes atteintes du cancer du sein, estime Nancy Hynes. (ats/nxp)

Créé: 23.07.2013, 12h40

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.