L'EPFL développe un vitrage intelligent

SciencesCes vitres doivent mieux exploiter la lumière naturelle et de diminuer les frais de chauffage et de climatisation.

Jing Gong, Andreas Schüler et André Kostro ont conçu le nouveau vitrage.

Jing Gong, Andreas Schüler et André Kostro ont conçu le nouveau vitrage. Image: epfl.ch

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Un nouveau type de vitrage intelligent développé à l'EPFL pourrait un jour remplacer les stores. C'est l'espoir d'une équipe de chercheurs qui viennent de faire breveter leur découverte auprès de l'Office européen des brevets.

«L'obtention de ce brevet montre que notre approche est originale et que notre vitrage est unique et mérite d'être protégé», explique lundi dans un communiqué Andreas Schüler, adjoint scientifique au Laboratoire d'énergie solaire et de physique du bâtiment (LESO-PB). Le chercheur a conçu ce vitrage avec Jing Gong et André Kostro.

Le trio a équipé les fenêtres d'une fine couche de micro-miroirs allant 0,15 à 0,2 millimètre afin de mieux exploiter la lumière naturelle et de diminuer les frais de chauffage et de climatisation. L'été, les micro-miroirs réfléchissent la lumière vers l'extérieur, évitant les rayons directs et la surchauffe. L'hiver, ils la redirigent vers l'intérieur pour mieux éclairer ses occupants.

Transparence conservée

Les micro-miroirs sont sculptés à l'aide d'un laser de haute précision. Ils se présentent sous la forme d'un film polymérique placé entre les deux couches d'un double vitrage classique. La principale difficulté a consisté à conserver la transparence du vitrage malgré la présence des micro-miroirs.

Selon les premières hypothèses, ce vitrage intelligent permet de réduire de 10 à 20% la charge thermique (chauffage et climatisation) par rapport à un vitrage classique. La qualité du confort visuel est aussi améliorée: la lumière est diffusée de manière homogène dans la pièce, et évite les forts contrastes et les éblouissements.

Ces fenêtres pourraient un jour remplacer les stores, espèrent les chercheurs. A l'extérieur, les stores se salissent vite. Et certains architectes estiment qu'ils dénaturent les façades vitrées, rappellent-ils. Le nouveau vitrage sera prochainement testé au Nest, la maison du futur à Dübendorf (ZH). (ats/nxp)

Créé: 05.12.2016, 13h08

Articles en relation

Des trottoirs roulants pour faire barrage à la voiture

Recherche L'EPFL imagine un concept pour désengorger les centre-villes. Une idée futuriste, mais déjà vue à Chicago en 1893! Plus...

Avec openfood.ch, l'EPFL mise sur des aliments sains

Vaud L'école propose au public une nouvelle plate-forme d'information sur des milliers de produits. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.