Passer au contenu principal

De la mousse plus efficace que le cannabis médical

Une étude suisse alémanique révèle que le THC fait à partir de mousses soulage mieux les pathologies.

Le THC n'est pas seulement produit par le cannabis.
Le THC n'est pas seulement produit par le cannabis.
AFP

Une substance comparable au THC du cannabis mais provenant de certaines mousses s'est avérée plus efficace pour calmer les douleurs ou réduire les inflammations. C'est ce que rapportent des chercheurs bernois et zurichois dans la revue «Science Advances».

Ces mousses de la famille des plantes hépatiques proviennent du Japon, de Nouvelle-Zélande et du Costa Rica. Elles contiennent des perrottétines, substances très similaires au tétrahydrocannabinol (THC) du cannabis.

L'équipe de Jürg Gertsch, de l'Université de Berne, et Erick Carreira, de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich s'est livrée à une comparaison biochimique et pharmacologique des deux principes actifs. Résultats: sur le plan médical, les perrottétines s'avèrent supérieures au THC.

Des tests sur des souris ont montré que ces substances pénètrent très facilement dans le cerveau et y déploient une plus grande activité anti-inflammatoire que le THC. Par ailleurs, elles sont moins psychoactives et agissent comme antidouleurs de la même manière que les endocannabinoïdes présents dans l'organisme humain.

Etudes supplémentaires requises

Pendant longtemps, on a pensé que seul le cannabis produisait du THC. Ce n'est qu'en 1994 que le phytochimiste japonais Yoshinori Asakawa a découvert dans la plante hépatique Radula perrottetii des principes actifs qu'il a baptisé perrottétines.

«Il est étonnant que seulement deux genres de plantes, séparés par 300 millions d'années dans l'histoire de l'évolution, produisent des cannabinoïdes psychoactifs», commente le Pr Gertsch, cité mercredi dans un communiqué de l'Université de Berne.

Les auteurs soulignent que des études supplémentaires sont nécessaires afin de mieux comprendre l'action et identifier les éventuels effets secondaires de ces substances. Les mousses et les hépatiques sont deux groupes de petites plantes vivant en milieu humide et ombragé, autrefois réunis dans l'embranchement des bryophytes. Ces végétaux peu exigeants sont considérés comme les premiers à avoir colonisé les continents à l'ère primaire (-500 millions d'années).

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.