Passer au contenu principal

Un neutrino à haute énergie a été détecté

Cette découverte permettra d'étudier les sources de rayons cosmiques les plus puissants, selon l'Université de Genève.

Le gigantesque détecteur IceCube est enfoui dans les glaces du pôle Sud. Il a permis à 310 scientifiques d'analyser un échantillon de 340'000 neutrinos-muon. (7 décembre 2010)
Le gigantesque détecteur IceCube est enfoui dans les glaces du pôle Sud. Il a permis à 310 scientifiques d'analyser un échantillon de 340'000 neutrinos-muon. (7 décembre 2010)
AFP

Les physiciens du projet IceCube, dont une équipe de l'Université de Genève (UNIGE), ont détecté un neutrino à ultra haute énergie, vraisemblablement d'origine cosmique. Essentiels à l'astrophysique, les neutrinos sont difficiles à capturer.

Ces particules à très haute énergie ont la particularité de traverser l'espace et la matière presque sans subir d'interactions. Elles contiennent des informations précieuses sur l'univers profond car elles se forment dans les étoiles, lors de supernovas, aux abords des trous noirs, ou lorsque les rayons cosmiques de haute énergie frappent l'univers, rappelle mardi 4 août l'UNIGE.

Le gigantesque détecteur IceCube, le plus grand du monde, est enfoui dans les glaces du pôle Sud. Il a permis à 310 scientifiques d'analyser un échantillon de 340'000 neutrinos-muon. La détection d'un neutrino à ultra haute énergie, parmi ces centaines de milliers de particules, signifie que ce projet permet d'étudier les sources de rayons cosmiques les plus puissants, selon l'UNIGE.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.