Une percée dans la lutte contre le varroa

ApicultureUn produit très efficace pour protéger les abeilles contre le parasite pourrait arriver sur le marché d'ici 5 ans.

Image: Archive/photo d'illustration/AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les apiculteurs ont de quoi se réjouir: une université allemande a découvert un nouveau principe actif contre le parasite varroa qui décime les colonies d'abeilles. Une batterie de tests est encore nécessaire. Le produit pourrait être sur le marché dans les 5 ans.

L'Institut pour la recherche apicole de l'Université de Hohenheim à Stuttgart (D) a découvert que le chlorure de lithium a pour effet de tuer les parasites. Selon les premiers résultats, la substance n'aurait pas d'effets secondaires sur les abeilles, ni d'impact sur la qualité du miel.

«C'est une très bonne nouvelle», se félicite Jean-Daniel Charrière, responsable du centre de recherche apicole de Liebefeld (Agroscope), revenant mercredi sur une information du journal «Schweizer Bauer». Mais il faudra encore compter un certain temps avant que les apiculteurs puissent disposer de ce nouveau médicament.

Mode d'action à comprendre

Car les essais n'en sont qu'à leurs débuts. Le chlorure de lithium, administré avec un sirop, a été testé sur des jeunes colonies sans couvain. Or, il est impératif de savoir si le produit garde toute son efficacité sur une ruche avec du couvain operculé. «Il faut pour cela comprendre le mode d'action de la substance active», poursuit M. Charrière.

Le centre de Liebefeld est prêt à collaborer avec l'Université de Hohenheim pour mener des tests en Suisse intégrant cette nouvelle substance active. Pour l'heure, les apiculteurs doivent s'en tenir aux traitements anti-varroa classiques (acide formique, oxalique, découpe du couvain mâle, formation de jeunes colonies), recommande Anja Ebener, directrice du Service sanitaire apicole d'apiservice.

Pas avant 5 ans

Les tests complémentaires doivent en effet préciser les doses à administrer aux ruches et vérifier l'absence d'effets secondaires sur les abeilles et les larves ainsi que sur les utilisateurs. Il s'agit aussi de mener des essais dans différents types de terrains.

Une fois toutes ces étapes franchies, Swissmedic devra alors homologuer le produit avant qu'il puisse être mis sur le marché en Suisse. Pour Jean-Daniel Charrière, tout ce processus devrait prendre au minimum cinq ans. (ats/nxp)

Créé: 17.01.2018, 17h48

Articles en relation

L’agriculture au chevet des abeilles

Nature Un projet intercantonal vise à améliorer les conditions de vie de ces insectes. Seuls des paysans volontaires y participeront. Plus...

Des cantons se mobilisent en faveur des abeilles

Apiculture Les cantons de Vaud, du Jura et le Jura bernois participeront à un projet destiné à tester des mesures pour favoriser l'existence des pollinisateurs. Plus...

Les abeilles ont bien travaillé cette année

Suisse Partout en Suisse, les récoltes de miel sont honorables. La météo favorable de 2017 explique cette situation. Plus...

Ne pas baisser la garde contre les pesticides

Suisse Le Parlement souhaite que la Suisse continue à prendre des mesures sur l'utilisation de pesticides pour les abeilles. Plus...

Uruguay: le fipronil décime des abeilles

Environnement Le fipronil, insecticide à l'origine du scandale des oeufs en Union européenne, est une catastrophe pour les ruches en Uruguay. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.