La Russie perd le contact avec le satellite angolais

EspaceC'est le deuxième incident de ce genre. A la fin novembre, Moscou avait déjà perdu le satellite météorologique Meteor.


Vidéo: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

La Russie a perdu mercredi le contact avec le premier satellite angolais de télécoms Angosat-1, lancé mardi du cosmodrome de Baïkonour au Kazakhstan, selon une source spatiale russe, faisant craindre un nouveau revers un mois après la perte embarrassante d'un autre appareil.

«Le contact a cessé temporairement, nous avons perdu la télémesure», a indiqué à l'AFP cette source, disant espérer de rétablir le contact avec ce satellite dont le coût est estimé à 280 millions de dollars. A la fin novembre, la Russie avait perdu le contact avec le satellite météorologique Meteor lancé quelques heures plus tôt par une fusée Soyouz depuis le nouveau cosmodrome de Vostotchny. (afp/nxp)

Créé: 27.12.2017, 11h35

Articles en relation

La perte d'un satellite due à une erreur de calcul

Russie La perte du satellite Meteor avait représenté un nouvel échec cuisant pour l'industrie spatiale russe. Plus...

Satellite perdu: nouveau revers humiliant

Russie L'agence spatiale russe a annoncé avoir perdu toute communication avec le satellite météorologique Meteor. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actu croquée par nos dessinateurs, partie 5

Les intempéries paralysent une partie de la Suisse
(Image: Bénédicte) Plus...