Un satellite européen va étudier les vents

EspaceAeolus, un satellite européen inédit d'étude des vents, a été mis sur orbite mercredi en Guyane.

Lancement d'Aeolus en Guyane. (Mercredi 22 août 2018)

Lancement d'Aeolus en Guyane. (Mercredi 22 août 2018) Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le premier satellite d'observation des vents de l'atmosphère par laser, Aeolus, a été placé sur orbite avec succès mercredi soir par une fusée européenne Vega lancée du centre spatial de Kourou, en Guyane française. De la technologie suisse est à bord.

Le lanceur Vega a décollé comme prévu à 23h20 (heure suisse), a annoncé Arianespace dans un communiqué. Après environ 55 minutes de mission, Aeolus a été placé à une altitude de 320 km.

Le satellite, dont la durée de vie est estimée à quatre ans, est la «première mission spatiale destinée à la mesure des vents sur l'ensemble du globe terrestre», a précisé Arianespace. Il devra permettre d'améliorer les prévisions météorologiques et les connaissances du climat.

Grâce à un instrument nommé «Aladin», le satellite fournira des données et des cartes dynamiques en trois dimensions. Aladin est un instrument qui sondera l'atmosphère à l'aide de lasers ultraviolets, et devra renseigner les dynamiques et processus tropicaux qui influent sur le changement climatique.

Composants suisses

Des composants essentiels et des instruments embarqués sont de fabrication suisse. Ruag Space a ainsi construit l'ensemble de la structure du satellite ainsi qu'un mécanisme d'enclenchement de deux sources laser et une protection des instruments optiques de réception.

D'autres entreprises suisses comme Thales Alenia Space Suisse SA et Connova SA ont également fourni des éléments de l'instrument laser Aladin (Atmospheric Laser Doppler Lidar Instrument), qui permettra de mesurer la vitesse des vents avec une précision d'un mètre/seconde.

Aeolus entre dans le cadre du programme de surveillance de l'environnement «Copernicus» de l'agence spatiale européenne (ESA).

Le vol Vega avait été reporté de 24 heures en raison de «conditions météorologiques défavorables au-dessus du centre spatial guyanais», avait indiqué mardi Arianespace. Il s'agit du cinquième lancement de l'année du centre spatial de Kourou, le premier avec Vega. Ce tir marque le douzième succès d'affilée pour le lanceur Vega. (ats/nxp)

Créé: 23.08.2018, 01h35

Articles en relation

Les visées spatiales secrètes de l'armée suisse

Espace L'armée a songé un temps à lancer son propre satellite. Le projet n'a pas abouti mais une «cellule espace» est née de cet échec. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.