Des secousses ont été enregistrées sur Mars

EspacePlusieurs secousses sismiques ont été enregistrées sur Mars par le robot InSight de la NASA, arrivé sur la planète l'an dernier.

Sur Mars, les ondes sismiques se propagent pendant une minute, tandis que les séismes sur Terre peuvent apparaître et disparaître en quelques secondes. (Photo d'archives)
Vidéo: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le robot InSight de la NASA, arrivé en novembre 2018 sur Mars, a enregistré de multiples secousses sismiques. L'agence spatiale américaine a mis en ligne mardi les fichiers sonores de deux secousses datant du 22 mai et du 25 juillet.

Un sismomètre d'InSight, codéveloppé par l'EPF de Zurich, écoute depuis le début de l'année le sous-sol de la planète, à la recherche de ses «battements de coeur» afin de découvrir des indices de l'histoire de sa formation.

Une planète qui «respire»

La planète n'est pas morte et «respire» encore de manière ténue, a expliqué le CNES, l'agence spatiale française. La fréquence des vibrations est trop basse pour l'oreille humaine, et les secousses trop faibles pour être ressenties.

Les enregistrements ont donc été «légèrement» traités et accélérés pour devenir audibles grâce à une technique dite de «sonification». Ils sont représentatifs des 21 événements dont les scientifiques sont quasi sûrs qu'il s'agit de séismes, sur une centaine d'événements détectés. Les scientifiques zurichois participent également à l'analyse des données.

Croûte martienne différente

La croûte martienne est sans doute comparable à «un mélange de la croûte de la Terre et de celle de la Lune», écrit le Jet Propulsion Laboratory (JPL) de la NASA. Les failles dans la Terre se referment relativement rapidement grâce à l'eau qui s'y infiltre, ce qui permet aux ondes de traverser les vieilles fractures sans interruption et de filer à travers la croûte.

A l'inverse, la croûte lunaire est «plus sèche», les failles ne se refermant pas vite et les ondes se propageant pendant des dizaines de minutes au lieu d'aller en ligne droite. Mars ressemble plus à la Lune. Les ondes sismiques s'y propagent pendant environ une minute, «tandis que les séismes sur Terre peuvent apparaître et disparaître en quelques secondes», poursuit le JPL.

Les équipes gérant le sismomètre n'en sont qu'au début de leur exploration du sous-sol, dont ils entendent un jour découvrir la composition complète, notamment du noyau. (ats/nxp)

Créé: 02.10.2019, 06h37

Articles en relation

«C'est Mars qui est le vrai centre d'intérêt»

50 ans de la Lune Il y a 50 ans, l'homme marchait pour la première fois sur la Lune. Pour l'astrophysicien Willy Benz, l'événement a joué un grand rôle pour la science et aussi pour la Suisse. Interview. Plus...

L'immobilisation du 737 MAX plombe les livraisons

Boeing Le constructeur aéronautique américain pâtit des conséquences du crash d'Ethiopian Airlines du 10 mars dernier. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.