Lieu de la tombe de Jésus: la tradition confortée

JérusalemDes matériaux trouvés sur le site de la présumée tombe du Christ à Jérusalem ont été datés du IVe siècle. De quoi conforter la tradition.

C'est la première fois que de telles analyses sont conduites sur ce site, où a plus tard été édifiée l'église du Saint-Sépulcre, dans la vieille ville de Jérusalem.

C'est la première fois que de telles analyses sont conduites sur ce site, où a plus tard été édifiée l'église du Saint-Sépulcre, dans la vieille ville de Jérusalem. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Des analyses sur le site communément considéré comme la tombe de Jésus à Jérusalem, en Israël, ont daté du IVe siècle des matériaux retrouvés sur place, a indiqué mardi une scientifique impliquée dans les travaux. Elles confortent ainsi la tradition.

Si elles ne fournissent pas de preuve que le Christ a bien été enterré à cet endroit, ces analyses sont en effet cohérentes avec la croyance selon laquelle les Romains y avaient érigé un monument environ 300 ans après la mort de Jésus.

C'est la première fois que de telles analyses sont conduites sur ce site, où a plus tard été édifiée l'église du Saint-Sépulcre, dans la vieille ville de Jérusalem. Elles font suite à l'ouverture, en octobre 2016, de la tombe présumée du Christ pour la première fois depuis au moins deux siècles.

La plaque de marbre recouvrant la tombe, qui se trouve à l'intérieur d'un édicule lui-même situé dans l'église du Saint-Sépulcre, avait alors été déplacée durant trois jours dans le cadre de travaux de restauration de cet édicule.

Constantin Ier

La scientifique coordonnant les travaux de restauration, Antonia Moropoulou, a indiqué que le mortier scellant la plaque de marbre à la tombe datait du IVe siècle de l'ère chrétienne.

Ces conclusions sont en accord avec des écrits historiques selon lesquels les Romains avaient construit sur le site un monument autour de 326, sous le règne de Constantin Ier, qui favorisa l'essor du christianisme dans l'empire.

«C'est une découverte très importante qui confirme, comme cela est historiquement prouvé, que c'est Constantin le Grand qui a fait recouvrir de marbre la roche de la tombe du Christ», a expliqué Mme Moropoulou, spécialiste de la conservation à l'université nationale technique d'Athènes.

Selon la tradition chrétienne, le corps de Jésus a été posé sur un lit funéraire taillé dans le roc à la suite de sa crucifixion par les Romains en l'an 30 ou 33. Au IVe siècle, Constantin avait ordonné que soit construit sur les lieux un vaste complexe chrétien, à une époque où l'Empire romain commençait à se convertir au christianisme.

Depuis, plusieurs constructions se sont succédé sur le site présumé du tombeau de Jésus. L'édicule actuel, qui attire de nombreux pèlerins chrétiens, a été bâti en 1809-1810 dans le style baroque ottoman après un incendie qui avait endommagé la basilique. (ats/nxp)

Créé: 29.11.2017, 05h02

Articles en relation

Début de la restauration du tombeau du Christ

Religion Il doit être démonté et reconstruit dans le Saint-Sépulcre à Jérusalem. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.