Une personne sur six est victime d'un AVC

SantéChaque année en Suisse, 16'000 personnes sont touchées par un accident vasculaire cérébral.

En cas d’accident vasculaire cérébral, il est fondamental d’agir vite.

En cas d’accident vasculaire cérébral, il est fondamental d’agir vite. Image: archive/photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

En moyenne, une personne sur six a été ou sera victime d'un accident vasculaire cérébral dans sa vie. A l'occasion de la Journée mondiale de l'AVC, le 29 octobre, les spécialistes rappellent l'importance d'une intervention rapide.

Plus un AVC est pris en charge rapidement, plus il est possible d'en limiter l'impact. En d'autres termes: chaque seconde compte, résume jeudi l'Association FRAGILE qui s'engage en faveur des personnes cérébro-lésées.

Chaque année en Suisse, 16'000 personnes sont touchées par cet accident. Concrètement, une ou plusieurs parties du cerveau manquent d'oxygénation. Dans cinq cas sur six, l'origine en est l'obstruction d'un vaisseau sanguin alors que dans le sixième cas, l'AVC découle d'une hémorragie cérébrale.

Vertiges ou paralysies

S'agissant des symptômes, ils peuvent varier, mais on constate des paralysies, des troubles de la vue, de la parole et de la compréhension ainsi que des pertes d'équilibre. La personne peut aussi souffrir de vertiges, nausées ou vomissement.

En cas de doute, les spécialistes recommandent de demander à la personne de sourire. Si une partie ou la moitié de son visage s'affaisse ou si elle peine à lever les deux bras, l'AVC est probable. Il faut alors appeler le 144, ne rien donner à boire ou manger à la victime et la placer en position latérale si elle est inconsciente.

Le 29 octobre, FRAGILE tiendra un stand aux HUG à Genève de 10h30 à 17h30 et au CHUV et à Lausanne de 13h à 18h. (ats/nxp)

Créé: 03.10.2019, 13h13

Articles en relation

Travailler trop longtemps expose au risque d'AVC

Etude Les actifs travaillant plus de 10 heures par jour au moins 50 jours par an présentent un risque plus important de faire un accident vasculaire cérébral, selon une étude. Plus...

Une araignée pour limiter les dégats après un AVC

Recherche Des chercheurs étudient une protéine qui pourrait protéger le cerveau même plusieurs heures après un accident vasculaire cérébral. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.