Travailler trop longtemps expose au risque d'AVC

EtudeLes actifs travaillant plus de 10 heures par jour au moins 50 jours par an présentent un risque plus important de faire un accident vasculaire cérébral, selon une étude.

Les chercheurs n'ont relevé aucune différence entre les femmes et les hommes.
Vidéo: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Travailler plus de dix heures par jour de façon prolongée, au moins cinquante jours par an, est associé à un risque d'AVC supérieur à celui encouru en travaillant moins, selon une étude.

Le risque de survenue d'accidents vasculaires cérébraux (AVC) apparaît doublé chez ceux qui ont été exposés pendant au moins dix ans à un travail prolongé, selon l'étude parue jeudi dans le journal spécialisé Stroke, revue de l'American Heart Association.

L'étude sur l'association entre temps de travail prolongé et risque d'AVC a été réalisée par une équipe française de l'hôpital Raymond-Poincaré (AP-HP à Garches, dans les Hauts-de-Seine), des universités de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines et de Paris-Saclay (région parisienne) avec l'Inserm. Ce travail s'appuie sur les données de la cohorte française Constances (sur l'âge, le sexe, le temps de travail et le fait de fumer ou non) qui regroupe 200'000 personnes âgées de 18 à 69 ans consultant des centres d'examens de santé.

Un entretien médical complémentaire a permis d'identifier d'autres facteurs de risques cardiovasculaires et de précédents AVC. Les personnes employées à temps partiel et celles qui avaient déjà eu un AVC avant d'avoir un temps de travail prolongé ont été exclues de l'étude.

Sur les plus de 140'000 patients retenus, 0,9% ont rapporté un AVC, 29,6% (42.542) des temps de travail prolongés et 10,1% (14'481) des temps de travail prolongés sur plus de dix ans, indique l'Assistance Publique des hôpitaux de Paris dans un communiqué. La notion de temps de travail prolongé a été définie comme étant de dix heures minimum par jour pendant au moins 50 jours par an.

Ainsi, le temps de travail prolongé a été associé à un risque de survenue d'AVC 29% plus important dans la population concernée que dans celle travaillant moins, selon l'AP-HP. «Etre exposé à un temps de travail prolongé sur dix ans minimum est fortement corrélé à la survenue d'AVC, avec un risque doublé dans cette population par rapport à celle travaillant moins».

L'association est plus significative chez les moins de 50 ans après prise en compte des facteurs de risque habituels, remarquent les chercheurs qui n'ont relevé aucune différence entre les femmes et les hommes.

L'étude ne permet pas de conclure à un lien de causalité. Néanmoins, elle montre «une association significative» entre risque de survenue d'AVC et temps de travail prolongé sur une période égale ou supérieure à dix ans et confirme ainsi les conclusions d'une méta-analyse (analyse d'une série d'études, ndlr), publiée en 2015 dans la revue médicale The Lancet, sur l'excès de risque d'AVC lié à un travail prolongé.

Les nouveaux résultats pourront être utilisés pour la «prévention individuelle et globale», notent les auteurs même s'ils «devront être approfondis par des études complémentaires». (afp/nxp)

Créé: 25.06.2019, 12h22

Articles en relation

Un senior sur deux est en surpoids en Suisse

Santé Plus de la moitié des retraités sont en surpoids, un phénomène inquiétant car cela augmente le risque de maladie cardiovasculaire, première cause de décès en Suisse. Plus...

Un AVC et une tumeur pour Barrichello

Formule 1 L'ancien-pilote brésilien a récemment révélé qu'il avait été victime d'un accident cardio-vasculaire et d'une tumeur. Il est désormais rétabli. Plus...

Une araignée pour limiter les dégats après un AVC

Recherche Des chercheurs étudient une protéine qui pourrait protéger le cerveau même plusieurs heures après un accident vasculaire cérébral. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.