Passer au contenu principal

Brigandage de la pinte du XXème Siècle à MorgesSept ans de prison requis contre la belle-fille du patron

La femme avait organisé, avec ses trois complices, un brigandage violent contre celui qui avait pris soin d’elle pour la sortir de la rue.

La jolie pinte boisée du XXème Siècle à Morges avait été le théâtre d’un brigandage violent en mars 2015.
La jolie pinte boisée du XXème Siècle à Morges avait été le théâtre d’un brigandage violent en mars 2015.
Florian Cella

Une «culpabilité écrasante» et un «comportement répugnant»: la procureure Ximena Paola Manriquez a peint mercredi une accusée sans scrupules et sans repentir dans son réquisitoire. Cette femme de 30 ans avait organisé, avec trois hommes, un brigandage d’une violence inouïe contre son propre beau-père et la fille naturelle de ce dernier. Deux êtres qu’elle considérait pourtant comme sa famille. Le parquet a demandé à la Cour criminelle de l’arrondissement de La Côte une peine exemplaire de 7 ans de prison ferme contre elle. Celle-ci a assisté à l’audience avec les menottes aux pieds, étant en prison pour une infraction qui n’est pas en lien avec l’affaire de brigandage.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.