Passer au contenu principal

ÉgypteSept malades du Covid-19 tués dans l’incendie d’un hôpital

Les patients sont décédés par asphyxie ce lundi dans un hôpital privé à Alexandrie. Le sinistre, qui a également fait sept blessés, avait démarré à la suite d’un court-circuit dans le système de climatisation de l’établissement.

L’incendie a été maîtrisé par les pompiers, selon une source sécuritaire. (Photo d’illustration)
L’incendie a été maîtrisé par les pompiers, selon une source sécuritaire. (Photo d’illustration)
AFP

Sept patients malades du nouveau coronavirus ont péri par asphyxie dans l’incendie d’un hôpital privé à Alexandrie (nord de l’Égypte), a indiqué à l’AFP lundi une source sécuritaire.

Le feu s’est déclaré lundi à l’hôpital Badraoui dans l’est de la ville côtière, faisant sept victimes parmi les patients et sept blessés dont des patients et des personnels soignants, selon la même source.

L’incendie, qui a démarré à la suite d’un court-circuit dans le système de climatisation de l’établissement, a depuis été maîtrisé, a-t-elle ajouté.

Une enquête a été ouverte par le parquet local.

Système de santé en difficulté

Encore loin d’avoir atteint son pic, la pandémie a durement mis à l’épreuve les infrastructures et le système de santé égyptiens, déjà vétustes.

Outre l’augmentation du nombre d’infections dans le corps médical, sous-équipé et peu préparé à faire face au virus, les témoignages de personnes disant ne pas trouver de place dans les hôpitaux se sont dernièrement multipliés sur les réseaux sociaux.

Depuis fin mai, les autorités rapportent chaque jour plus de 1000 nouvelles infections et le syndicat des médecins, qui représente la profession, a mis en garde contre un «possible effondrement total» du système sanitaire, accusant le ministère de la Santé de «négligence».

L’Égypte, pays de 100 millions d’habitants, a officiellement enregistré plus de 65’000 cas de nouveau coronavirus dont près de 2800 décès, selon les chiffres officiels.

(AFP/NXP)