Passer au contenu principal

Municipalité de LausanneSept styles distincts pour un bilan commun

Les membres de l’Exécutif se sont livré à l’incontournable exercice qui vise à lister les actions accomplies et lancées surtout, ratées un peu, durant la législature. Les élections sont dans trois mois, cinq élus souhaitent rempiler.

Photo officielle de la Municipalité de Lausanne, juin 2016. De gauche à droite: David Payot, Oscar Tosato, Florence Germond, Grégoire Junod, Jean-Yves Pidoux, Natacha Litzistorf, Pierre-Antoine Hildbrand.
Photo officielle de la Municipalité de Lausanne, juin 2016. De gauche à droite: David Payot, Oscar Tosato, Florence Germond, Grégoire Junod, Jean-Yves Pidoux, Natacha Litzistorf, Pierre-Antoine Hildbrand.
François Wavre | Ville de Lausanne

Pour faire le bilan de la législature écoulée, la Municipalité de Lausanne avait donné rendez-vous à Malley. Symbole du bien et peut-être du pire de cette législature, le collège emmené par Grégoire Junod a préféré désamorcer tout de suite. Oui, des difficultés et des échecs sont à mettre au crédit des autorités lausannoises. Mais à trois mois des élections communales, elles se sont, comme le veut la tradition, pliées à l’exercice du listing des réussites.

Lire aussi: En dépit des critiques, Lausanne garde le cap

Derrière une équipe manifestement soudée, sept personnalités bien différentes pilotent au quotidien la quatrième ville du pays. Non sans désaccords, disent-ils, mais sans jamais que cela ne dérape. Aucune rupture de collégialité ni de référendum n’est venue perturber les années 2016-2020.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.