Passer au contenu principal

De l'Eiger à la paralysie

«Metanoia», à voir mercredi au Festival du film des Diablerets, raconte le courage de l'alpiniste Jeff Lowe. Atteint d'une maladie incurable, l'Américain mène son dernier combat.

Né en 1950, l'Américain trouve sa voie dans l'escalade après avoir touché un peu à la drogue.
Né en 1950, l'Américain trouve sa voie dans l'escalade après avoir touché un peu à la drogue.
TOM FROST/TEAM METANOIA
Le grimpeur des Rocheuses, crédité de 1000 premières durant toute carrière, se frotte à l'Ama Dablam en 1978.
Le grimpeur des Rocheuses, crédité de 1000 premières durant toute carrière, se frotte à l'Ama Dablam en 1978.
TEAM METANOIA
Jeff Lowe a trouvé l'énergie de faire réaliser un film sur sa trajectoire singulière: l'histoire d'une rédemption.
Jeff Lowe a trouvé l'énergie de faire réaliser un film sur sa trajectoire singulière: l'histoire d'une rédemption.
NATHAN SMITH/ TEAM METANOIA
1 / 9

C’est l’histoire d’un homme que le destin met à l’épreuve et magnifie. La trame a l’étoffe d’un roman, mais rien n’est inventé. Cette épopée – que les spectateurs pourront découvrir mercredi au Festival international du film alpin des Diablerets (FIFAD) – est celle de Jeff Lowe, grimpeur et glaciériste d’exception dans les années 1970 et 1980, héros de l’Eiger en 1991, et désormais paralysé par une maladie incurable qui le conduit à une mort prochaine.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.