Leila Delarive: «La montagne est si belle»

Mes vacances d’hiver 1/4Les souvenirs de la fondatrice de Be Curious TV se nichent à Crans-Montana.

La neige et le froid ne l’ont jamais attirée. Mais à Rougemont, où son mari et elle possèdent un chalet, elle a découvert avec bonheur le ski de randonnée.

La neige et le froid ne l’ont jamais attirée. Mais à Rougemont, où son mari et elle possèdent un chalet, elle a découvert avec bonheur le ski de randonnée. Image: Florian Cella

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Spontanément, Leila Delarive pense aux montagnes valaisannes enneigées, et à la station de Crans-Montana en particulier. «Enfant, puis adolescente, c’est là-bas que je passais, chaque année et en famille, les deux semaines de Noël et de Nouvel-An. Ma grande sœur et moi suivions les cours de ski avec notre cousine, qui montait avec sa mère. Elles louaient un appartement à côté du nôtre.» L’avocate lausannoise, désormais fondatrice et directrice de Be Curious TV depuis le mois de mars dernier, se souvient avec tendresse de ces moments privilégiés, loin du train-train de la vie de tous les jours.

«Je vois encore la voiture chargée à ras bord de valises, de draps, de duvets, de provisions, comme une joyeuse bétail­lère, et mon père qui rouspétait parce qu’il avait déjà froid avant même de partir, rit-elle. J’en garde le meilleur des souvenirs, même si personne, dans la famille, n’aimait vraiment skier.»

«Je vois encore la voiture chargée à ras bord de valises, de draps, de duvets, de provisions, comme une joyeuse bétaillère»

Le papa avait quitté son Iran natal en 1958 pour faire ses études de médecine en Suisse, et Leila est née à Lausanne il y a trente-huit ans. «Pourtant, par une sorte d’atavisme, la neige et le froid ne nous ont jamais attirés. Mon père, d’ailleurs, se débrouil­lait chaque année pour passer le moins de temps possible à Crans-Montana: il se plaignait d’avoir froid à son crâne chauve! C’est ainsi que ma cousine, ma grande sœur et moi suivions le moniteur pendant que ma mère et ma tante se promenaient ou faisaient du shopping. Jusqu’à l’âge de 18 ans, ces deux semaines de vacances d’hiver ont chaleureusement rythmé ma vie.»

Si les jours passés à Crans-Montana restent chers au cœur de Leila Delarive, c’est sans doute aussi parce qu’elle y a connu les premières sorties et les premières amourettes: «Avoir une sœur plus âgée était une chance: ma maman lui faisait confiance et me laissait sortir le soir avec elle.»

Quand Leila a cessé de passer ses vacances d’hiver avec ses parents, elle est montée à Verbier avec des amis ou partie en croisière dans les mers du Sud. Puis il y a eu la rencontre de Patrick, son second mari, qui a bouleversé sa vie il y a environ six ans et qu’elle a épousé en 2012. Depuis, c’est à Rougemont, où il possède un chalet, que le couple a construit son nid. «Nous l’avons choisi et aménagé ensemble, et nous adorons ce village qui connaît une vraie vie, avec des gens sympas et des restaurants épatants. La montagne y est si belle, hiver comme été, et nous y allons le plus souvent possible. On ne le dit pas assez: les paysages sont au moins aussi spectaculaires que dans certaines régions des Etats-Unis où mon père m’a emmenée.»

Peau de phoque

Cerise sur le gâteau, Leila et Patrick, qui, à l’instar de son épouse, apprécie assez peu les joies enivrantes du ski de piste, viennent de découvrir celles, bien plus calmes, du ski de randonnée. «A peaux de phoque, on évite les bousculades, le stress, l’agressivité de la foule et on n’a plus besoin d’avoir peur de l’éventuelle maladresse des autres.»

Mi-décembre, Leila et Patrick Delarive, famille recomposée, n’avaient pas encore eu le temps de monter à Rougemont: une chaîne de télévision qui n’a pas encore atteint sa vitesse de croisière pour elle et un marché immobilier plus difficile pour lui exigent une attention et un investissement de chaque instant. Ces jours-ci, il y a donc fort à parier qu’ils vont rattraper le temps perdu avec bonheur.

Créé: 28.12.2015, 11h00

Mes photos souvenirs



Vacances au Canada à l’âge de 10 ans.



Leila, qui n’aimait pas le ski de piste, a découvert le ski de randonnée à Rougemont.



Elle aime marcher dans la neige, comme ici en Finlande, dans la région d’Helsinki.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.