À 100 ans, la «Fédé» est plus jeune que jamais

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Commençons par une déclaration d’intérêt. J’ai été membre d’une société de Jeunesse du canton et engagé au sein de la Fédération vaudoise des Jeunesses campagnardes. L’âge aidant, si j’ai désormais pris du recul avec la «Fédé», je reste fier d’en être un membre d’honneur. Une fierté renforcée par le succès de la Fête du 100e anniversaire de la FVJC, qui vient de s’achever à Savigny.

Plus de 115'000 personnes se sont pressées autour de la tonnelle et son petit train des vignes ou dans les copeaux, durant 19 jours. Si les sports fédérés ont donné aux festivités des airs de Jeux olympiques à la mode vaudoise, les animations étaient prévues pour tous les goûts.


Lire aussi: Final en apothéose pour les JO à la mode vaudoise


En 2003, lors de la Cantonale de Thierrens, les Jeunesses étaient sorties de leur carcan de rencontres de jeunes campagnards, souvent avinés pour les regards extérieurs. Depuis, les efforts de la «Fédé» pour séduire au-delà de son panel de 8000 membres ont porté leurs fruits. D’abord en termes d’écologie avec le tri des déchets, l’instauration des gobelets recyclables ou la production d’énergie solaire sur les places de fête. Ensuite en matière de reconnaissance des savoir-faire acquis dans le milieu des Jeunesses auprès de futurs employeurs. En termes de leadership, de finances ou encore de marketing, travailler à la mise en place d’une manifestation est un plus indéniable.

«Le succès populaire de Savigny2019 démontre que les Jeunesses font désormais partie de l’ADN du Pays de Vaud»

Seize ans plus tard, le succès populaire de Savigny2019 démontre que les Jeunesses font désormais partie de l’ADN du Pays de Vaud. Voir un centenaire accompagné par sa fille ou une petite puce de quelques semaines amenée par ses parents sur cette place de fête pour pouvoir dire «j’y étais» en apporte la preuve. S’émouvoir des larmes qui roulent sur les joues d’une jeune fille lors de la partie officielle finale le confirme. La liesse était de mise, en même temps que la peine de se dire que c’est déjà fini.

Signe que la «Fédé» fait désormais partie de la vie des Vaudois, elle a avancé la Cantonale de son centenaire de deux semaines pour ne pas être en concurrence avec une autre institution de ce coin de pays: la Fête des Vignerons de Vevey.

Créé: 22.07.2019, 06h43

Sébastien Galliker, Rubrique Vaud et Régions

Articles en relation

Cent ans valent bien trois semaines de folie pour les Jeunesses campagnardes

Savigny2019 Le centenaire de la «Fédé» bat son plein depuis le 3 juillet à Savigny. Retour en images sur ces douze premiers jours du grand raout. Plus...

Trois générations dissèquent les clichés qui collent aux Jeunesses

Savigny2019 Place des femmes, alcool, organisateurs carriéristes… Dans le cadre du centenaire de la FVJC, des fédérés de 23 à 94 ans donnent leur point de vue. Plus...

Pour son centenaire, la «Fédé» s’offre un musée éphémère

Savigny2019 Une exposition retrace le siècle d’histoire de la FVJC. Présentation avec Maryline Clément, sa conceptrice. Plus...

De Colombier à Savigny, ils ont lancé le 100e des Jeunesses

Festivités La clé de la fête cantonale de la Fédé a été transmise, mercredi, lors d’un raid. Plus...

En avant la musique pour le centième des Jeunesses

Savigny2019 Un brass band d’une quarantaine de musiciens des Jeunesses campagnardes vaudoises s’est créé pour animer le 100e de la «Fédé». Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.