La femme est l’avenir du monde arabe

EditorialLa lutte pour le droit à une part d'héritage égale à celle des hommes prépare une révolution des mentalités.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Mine de rien, le monde arabe ne sera plus jamais le même. La Tunisie du président Essebsi a lancé un pavé dans la mare, il y a peu, en promettant un projet de loi pour garantir que les femmes et les hommes reçoivent à l’avenir des parts égales lors d’un héritage. Ce faisant, il a brisé un tabou persistant, tenace, qu’aucun leader arabe récent n’avait vraiment osé défier. Et le débat a fait tache d’huile, en Égypte, en Algérie et ailleurs, notamment au Maroc, où une centaine d’intellectuels menaient déjà campagne depuis leur pétition de mars dernier…


A lire:La lutte des femmes arabes pour le droit à l'héritage


Paradoxe absolu: dans le monde arabe actuel, où les femmes prennent d’assaut les universités (même en Arabie saoudite), occupent toutes sortes d’emplois jadis réservés aux hommes, raflent des postes de direction, elles ne reçoivent lors d’une succession que la moitié de la part dévolue à un homme. Et cela, au nom du respect de versets coraniques très explicites en la matière. Des directives patriarcales qui n’ont plus de raison d’être, martèlent les musulmans progressistes, rappelant qu’on n’autorise plus aujourd’hui l’esclavage ou encore la lapidation…

Ainsi, derrière la question de l’héritage se cachent des enjeux cruciaux pour le monde arabe. En réclamant l’égalité, des musulmanes – qu’elles soient laïques ou non - poussent les sociétés à s’interroger sur l’interprétation littérale qui est faite des textes religieux. À une époque où les femmes n’avaient aucun droit, le Coran leur en offrait. Qu’est-il donc advenu de cet esprit progressiste, demandent-elles. En passant de la lettre à l’esprit des textes, elles pourraient faire entrer leurs pays de plain-pied dans la modernité, en marche vers l’État laïc.

La Tunisie relèvera-t-elle le défi? Rien n’est sûr. La bataille politique fait rage. Mais le débat a inondé la place publique et plus personne ne l’ignore. Le monde arabe est peut-être au seuil d’une nouvelle révolution. (24 heures)

Créé: 17.09.2018, 20h50

Andrés Allemand, rubrique Monde

Articles en relation

La lutte des femmes arabes pour le droit à l’héritage

Islam Partout, les femmes ont acquis des droits, mais elles héritent toujours moitié moins qu’un homme. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.