La triste fin d’un amour vache

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Pour les connaisseurs des concours bovins, le départ de Swiss Expo pour Genève Palexpo n’est pas une vraie surprise. L’éventualité avait même été évoquée à demi-mot il y a une année et demi déjà, lors de l’inauguration de l’édition 2018. Le président du comité d’organisation Jacques Rey avait alors fait part de ses doutes sur l’avenir lausannois de sa manifestation. Il déplorait des «chicaneries» administratives et indiquait ressentir un manque de soutien des autorités lausannoises.


À lire: Ces petits et grands salons qui fuient Beaulieu


Pour l’illustrer, il avait relevé l’absence de représentant de la Municipalité à cette inauguration. Le reproche avait fait bondir le syndic Grégoire Junod, puisque la Municipalité… n’avait pas été invitée à ladite inauguration! Pourtant, Lausanne venait de se battre pour que la manifestation puisse quand même avoir lieu, quelques mois après avoir été lâchée par MCH Beaulieu. Le départ de Swiss Expo annoncé ce mercredi résulte donc sans doute aussi d’une petite incompréhension mutuelle.

«La défection de Swiss Expo sonne le glas des grandes manifestations à Beaulieu Lausanne»

Il sonne surtout le glas des grandes manifestations à Beaulieu Lausanne, après l’annonce de l’arrêt du Comptoir Suisse et celle, toute récente, de la réduction de moitié de la durée d’Habitat-Jardin. Il n’y restera que le pari courageux des frères Chassot avec leur Comptoir Helvétique. Mais le concept – très proche de celui de feu le Comptoir Suisse – semble un peu juste pour réattirer la foule qui a marqué les grandes heures du palais des congrès lausannois.


À lire: «Un départ dommageable pour l'agriculture vaudoise»


Pour le grand public, le départ à Genève de Swiss Expo ne changera pas grand-chose. Les passionnés de toute la Suisse rallongeront, eux, leur trajet d’une petite heure. Une durée insignifiante lorsque l’on sait que les deux seules expositions bovines plus importantes que Swiss Expo se déroulent à Toronto au Canada et à Madison aux États-Unis. Nul doute qu’à Genève certains seront très heureux d’appondre le nom de la Cité de Calvin à ces deux cités références du monde de l’élevage bovin. On ne peut toutefois que déplorer que, sur ce coup-là, ni le Canton de Vaud ni Lausanne «la campagnarde», la capitale disant tant tenir au lien ville-campagne, n’aient su, ou voulu, garder Swiss Expo.

Créé: 13.06.2019, 06h38

Sylvain Muller, rubrique Vaud et régions

Articles en relation

Le virage stratégique de Beaulieu est accepté par les élus

Politique 36 millions ont été débloqués. Beaulieu SA, en mains de la Ville de Lausanne, devrait remplacer la Fondation de Beaulieu tout bientôt. Plus...

Roue de secours coûteuse au Palais de Beaulieu

Lausanne La Fondation de Beaulieu va investir quelque 200'000 francs dans un pavillon qui sera utilisé pendant une année Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.