Le lézard et le vieux lion

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Nous sommes en automne 2067, un enfant marche main dans la main avec un homme d’âge aussi mûr que le raisin dans les vignes de Lavaux. Les trois soleils de la région agissent chacun à sa façon. Le soleil du ciel tiédit le front de l’enfant; celui des murs qui en profitent depuis le matin est doux aux fesses du môme qui vient de s’asseoir; et celui renvoyé par le lac invite l’homme à placer la main devant les yeux de l’enfant ébloui. L’enfant demande: «Dis, pourquoi on est si bien, ici?» Le gosse a de la chance, l’homme connaît son histoire. Il commence à lui raconter la vie d’un certain Franz Weber. Un Bâlois marqué, à 10 ans, par le décès de sa mère dans des conditions injustes. Il aime les animaux, dessine les papillons, discute avec les arbres.


A lire: Franz Weber aura 90 ans jeudi, dans la sérénité


Il grandit, il devient journaliste à Paris, où son charme naturel pourrait lui assurer une carrière confortable dans les mondanités. Il préfère se consacrer à défendre la nature, son amie. Les réseaux sociaux n’existent pas, ni le téléphone portable, ni la communication à cent à l’heure. Mais Franz, habile communicateur, orateur qui n’a peur de rien et surtout pas de téléphoner aux médias, tisse sa toile de chevalier de l’écologie. Il s’engage, il fonce, il dénonce, il dit vrai, il hurle, il exagère, il manipule, il agace, il convainc, il est inarrêtable. Il sauve beaucoup de choses. «Le vieux lion aurait 140 ans, dit l’homme à l’enfant qui vient de toucher un lézard du bout du doigt, c’est grâce à lui qu’on est encore bien ici. Et le lézard aussi. Rappelle-toi son nom: Franz Weber.» (24 heures)

Créé: 25.07.2017, 21h38

Philippe Dubath, journaliste

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.